L’empire des femmes, Tome 1 – Cassandre LAMBERT

A Sapientia, les règles sont claires : les femmes dirigent et les hommes servent.
Le grand tournoi annuel de gladiateurs approche. Toutes les jeunes filles attendent l’événement avec impatience. Toutes, sauf Adona, que l’enjeu terrifie : il faut y choisir son favori… Dans les geôles de l’arène, les hommes n’ont qu’une idée en tête : survivre à l’épreuve. Mais pour Elios, survivre n’est que le début d’une mission plus ambitieuse…
Pour chacun, un long combat commence !

On sent dès le début de ce roman que Cassandre Lambert a grandi depuis L’antidote mortel. L’empire des femmes gagne en maturité. L’autrice y dépeint une société romaine qu’on visualise aisément grâce à des descriptions maîtrisées et une écriture fluide, de manière générale. On comprend vite l’organisation de la cité matriarcale, même si l’histoire va se centrer uniquement sur les familles riches et occulter complètement les populations plus modestes.

Adona est l’aînée d’Eudoxie, la femme la plus puissante de la capitale; Elios est un jeune homme qui a grandit dans la plus grande misère sur l’île de Teneros. Ceci constitue la principale différence entre eux. Pour le reste, même s’ils sont profondément attachants, j’aurais aimé ne pas retrouver autant de similitudes dans leur caractère : ils sont tous les deux raisonnables, discrets, inadaptés dans leur société et chacun accompagné d’un acolyte exubérant et insouciant. Je n’ignore pas l’adage « Qui se ressemble s’assemble » mais j’ai tout de même une légère sensation de copier/coller. Mais comme je le disais, cela ne m’a pas empêcher de les apprécier.

Le roman se divise en deux parties. Dans la première, l’autrice prend le temps d’installer le contexte et d’établir les premiers contacts entre les personnages. Je sais qu’à ce stade de l’histoire certains lecteurs ont reproché un manque d’action mais ce n’est pas mon cas. J’ai aimé que les choses se développent de façon cohérente. Elios et Adona ne peuvent pas lier amitié instantanément, chacun ayant des ambitions autres; de plus, les règles de la cité sont strictes et, on le verra par la suite, les femmes ne sont pas moins cruelles que les hommes en matière de punition… On a déjà une idée de la politique totalitaire en lisant les entêtes des chapitres faites d’articles de lois ou de citations de penseuses (issues de citations réelles joliment remaniées par l’autrice). J’ai aimé la prudence des héros et la subtilité avec laquelle l’affection et la compassion s’installent entre eux dans ce monde cruel. Encore une fois, Cassandre Lambert présente une romance loin d’être convenue. J’ai donc hâte de connaître son évolution.

« Lorsqu’ils parvinrent au niveau des véhicules, une fillette proposa de leur lancer des cailloux pour tester leur résistance à la douleur. La suggestion fut accueillie par des acclamations ravies. Ma sœur et ses camarades descendirent des caisses pour être à portée de tir et, très vite, une pluie de graviers s’abattit sur le groupe de prisonniers.
– N’abîmez pas la marchandise, les filles ! les sermonna une Protectrice. »

Dans la deuxième partie a lieu le fameux tournoi mentionné dans le résumé. Il va mettre en lumière les failles de cette société où tous les maux de la terre sont reprochés aux hommes. L’action et le suspense s’invitent dans le récit avec brio : j’ai adoré la description des combats ! Rien n’est joué d’avance, la violence et la cruauté font des dégâts…

Cassandra Lambert possède la faculté de raconter des histoires qui me passionnent du début jusqu’à la fin. Ce qui lui manque maintenant pour effectuer un parcours sans faute, c’est un travail supplémentaire en amont pour éviter les anachronismes qui nous sortent du récit. Je ne m’attendais pas à croiser dans ce livre un short ou retrouver des personnages dans une pièce avec des vitres transparentes (bien que les Romains connaissaient le verre, je l’imagine plutôt opaque à l’époque). Cela étant dit, j’ai d’avantage envie de jeter la pierre aux correcteurs de la maison d’édition qu’à l’autrice pour ces petites négligences…

Il me tarde de connaître la fin de cette duologie bien construite et qui donne matière à réfléchir. Je n’ai pas vu les chapitres défiler et même si la fin est trop abrupte à mon goût, j’ai envie de savoir ce qui attend nos héros et leurs amis.

Note :

04

Auteur : Cassandre Lambert
Editeur : Didier Jeunesse
Format : grand format broché
Date de parution : 21septembre 2022
Genre / thématique(s) : historique, dystopie
Nombre de pages : 352
Tranche d’âge : à partir de 15 ans
EAN : 9782278120901

L’éveil d’Erica Strange – Cassie GUSTAFSON

L’alter ego d’Erica est une super-héroïne.
Ensemble, elles vont se venger du garçon qui leur a fait du mal…

Lorsqu’au lendemain d’une fête Erica se réveille le corps recouvert d’insultes écrites au marqueur, elle comprend qu’elle a été agressée pendant son sommeil. Pire, elle réalise que son petit ami Thomas a participé à cette ignominie.
Pour s’en sortir, elle convoque dans son esprit une héroïne de comics qu’elle a inventée. Que ferait Erica Strange ? Se taire ou se battre : elle va devoir choisir !
Erica Walker sera-t-elle la super-héroïne qu’elle a toujours voulu être ?

Lire la suite de « L’éveil d’Erica Strange – Cassie GUSTAFSON »

Fable, Tome 1 – Adrienne YOUNG

Depuis des années, Fable vit sur l’île de Jeval. Elle ne doit faire confiance à personne. Les récifs coralliens sont son domaine. Là, elle plonge et extrait des gemmes qu’elle revend au jeune capitaine d’un navire marchand. Son départ pour les mers ouvertes aux tempêtes approche. Car elle est décidée à retrouver son père et à conquérir son héritage.

Lire la suite de « Fable, Tome 1 – Adrienne YOUNG »

La gameuse et son chat, Tome 1 à 3

Comment survivre à l’arrivée d’un chat quand on ne vit que pour les jeux vidéo ? Kozakura, 29 ans, célibataire et fière de l’être. Son but dans la vie : consacrer la moindre minute de son temps libre aux jeux vidéo. Mais voilà qu’un nouveau joueur fait son apparition dans sa vie : un petit chat tout ce qu’il y a de plus réel, qui va bien l’occuper entre deux parties… Car cohabiter avec un félin plein de vie, ce n’est pas pour les petits joueurs, et la gameuse va le découvrir à ses dépens ! 

Lire la suite de « La gameuse et son chat, Tome 1 à 3 »

Three dark crowns, Tome 1 – Kendare BLAKE

À chaque génération, sur l’île de Fennbirn, des triplées voient le jour : trois reines, toutes héritières légitimes de la couronne et chacune détentrice d’une magie convoitée.
Mirabella est une puissante élémentaire, qui a le don d’allumer des flammes affamées ou de déclencher des tempêtes vicieuses. Katharine est une empoisonneuse, capable d’ingérer les poisons les plus mortels sans en subir les effets. Arsinoé, une naturaliste, a la capacité, dit-on, de couvrir les arbres de fruits et de contrôler les animaux les plus féroces.
Mais pour obtenir le trône, la naissance ne suffit pas : le pouvoir se gagne au prix du sang. La nuit où les trois sœurs atteignent leurs seize ans, les hostilités sont lancées. Elles ont un an pour s’entretuer.
De cet affrontement à mort, une seule sortira vivante et emportera la couronne !

Lire la suite de « Three dark crowns, Tome 1 – Kendare BLAKE »