Presque ensemble – Marjorie PHILIBERT

presque

resume

Nicolas et Victoire tombent amoureux. Après l’insouciance des études, vient le premier appartement, le premier salaire, le premier lave-linge. Mais cette vie si satisfaisante, peu à peu, ne remplit pas ses promesses. Rien n’arrive et rien ne leur arrive. Ils n’ont pas envie de changer le monde, ils n’ont pas les idéaux et les paradis artificiels de leurs parents. Leur rendez-vous avec l’histoire, ils le vivront à travers la télévision avec l’arrivée de Loft Story.

Ils sont surdiplômés, sous-employés et ils étouffent. L’érosion des sentiments, le poids des habitudes les submergent. Dans les couloirs du métro ils rêvent de campagne, de voyages, de liberté. Ils voudraient toucher du doigt quelque chose de plus grand qu’eux ou simplement le sentiment d’exister. L’arrivée de Ptolémée, le chat, leur donne un temps seulement, un sentiment de plénitude.

avis

Merci à NetGalley et aux éditions JC Lattès pour ce service de presse.

Ce que j’ai apprécié dans cette histoire d’amour, c’est qu’elle s’inscrit dans un contexte socio-culturel précis qui va avoir un impact sur les deux amants. Ce n’est pas juste une histoire où les personnages sont recentrés sur eux-mêmes; les problèmes qui vont les toucher viennent aussi de l’extérieur. En cela, je trouve ce roman d’une cruelle réalité. On a tous rêvé jeune de changer le monde, de faire de grandes choses, d’être libres… Nicolas et Victoire sont comme nous et sont anéantis par les désillusions de « la vie réelle ».

J’ai tellement aimé l’histoire de leur relation qu’on suit du début jusqu’à la fin que ce qu’il se passe après la rupture m’a moins intéressée. Je trouve en plus que le point final tombe alors que le roman n’est pas totalement terminé. Il lui manque quelque chose; peut-être une issue qui donne à réfléchir.

« Elle suffoqua. Il était seul responsable de l’existence qu’ils menaient, terne et triste; il ne la faisait plus rire depuis longtemps; elle ne faisait plus l’amour avec lui que pour lui faire plaisir; d’ailleurs ils ne le faisaient plus, et ça ne lui manquait pas. Au fond, il ne l’avait jamais fait rêver : elle avait cru qu’il était un type qui avait de l’envergure, de ceux qui vous propulsent dans la vie mais aujourd’hui, elle devait bien le reconnaître, elle s’était trompée. »

Concernant le style d’écriture, je l’ai trouvé agréable, sophistiqué. Bien que le fait de développer dans un chapitre entier un événement simple soit parfois un peu lourd, je dois reconnaître que l’auteur a une très bonne maîtrise de la langue française.

C’est un roman, certes peu joyeux, mais que je recommande chaudement à ceux qui veulent lire une fiction dotée d’une certaine crédibilité. Je me suis sentie très proche des personnages et de leurs questionnements perpétuels.


Note

03


fiche1

Auteur : Marjorie Philibert
Editeur : JC Lattès
Format : ebook
Année de parution : 2017
Genre : romance, parcours de vie
Nombre de pages : 376

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s