Bird box – Josh MALERMAN

birdbox

resume

La plupart des gens n’ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins…
Depuis qu’ils sont nés, les enfants de Malorie n’ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l’abri du danger sans nom qui s’est abattu sur le monde. On dit qu’un coup d’oeil suffit pour perdre la raison, être pris d’une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de sa maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l’extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct?
Un climat de tension habilement instauré, qui vous fera sursauter au moindre bruit.

avis

Ce livre est totalement terrifiant ! On fait la rencontre de Malorie, une femme cloîtrée dans une maison sordide depuis quatre ans avec ses deux enfants qu’elle appelle curieusement « Garçon » et « Fille » (une façon pour elle de ne pas s’attacher?). Faire un pas hors de cet abri semble être insurmontable pour elle, et pourtant elle va le faire, les yeux bandés, avec ses enfants sous le bras. Pourquoi cette précaution?

On le découvre en remontant des années plus tôt. Malorie vit auprès de sa sœur, Shannon, à laquelle elle annonce sa grossesse inattendue. De son côté, Shannon raconte qu’aux infos, elle a entendu qu’une vague de suicides violents a lieu un peu partout dans le monde; les victimes semblent avoir vu quelque chose qui les a poussées à passer à l’acte. Mais aucune mort suspecte à déclarer en Amérique, donc tout va bien. Sauf que tout va subitement s’accélérer. Malorie va se retrouver complètement seule, devoir trouver d’autres survivants, vivre avec eux, rationner la nourriture, barricader les portes et fenêtres, etc.

La prouesse de l’auteur est de réussir à faire naître l’angoisse alors qu’on ignore à quoi on doit faire face. On est dans le noir autant que les protagonistes. Ne faire que quelques mètres à l’extérieur, pour aller chercher de l’eau au puits par exemple, représente un potentiel danger que plus aucun ne voudra risquer.

« Felix tourne la manivelle.
« Et d’un, et de deux… »
 Jules est en train de parler. Sa voix semble lointaine. Trop lointaine.
« … et de six, et de sept… »
Jules a l’air inquiet. Pourquoi ça? Qu’est-ce qui devrait l’inquiéter?
« … et de dix et de onze… »
De la sueur se forme derrière le bandage de Felix. Elle s’écoule lentement le long de son nez.
On sera de retour à l’intérieur en un rien de temps, se dit-il. Remplis ce putain de troisième seau et retou…
Le son, de nouveau. Pour la troisième fois.
Mais il est en mesure de déterminer d’où il provient, à présent.
De l’intérieur du puits. »

Non content de devoir affronter ce qui rôde à l’extérieur, les réfugiés vont bien évidemment devoir se méfier des leurs. Pourtant, pendant un moment, le groupe semble presque en harmonie : chacun trouve sa place, exécute les tâches qu’on lui a attribuées… On se demande constamment à quel moment tout va basculer… La tension est palpable et tient en haleine tout au long de la lecture. Et chaque fois qu’on on est sur le point d’avoir des réponses, le récit repasse au présent, dans la barque de Malorie et de ses enfants pour entretenir le suspense. On ignore d’ailleurs où ils comptent aller. Ont-ils un point de chute? Ce qui est sûr, c’est que leur trajet ne se déroulera pas sans heurt.

J’émets un simple bémol pour la fin un peu trop simple comparée au récit tortueux et crispant qu’on nous a offert jusque là. C’est néanmoins un très très bon roman (surtout quand on sait que c’est le premier de l’auteur). Je le recommande aux amateurs de sensations fortes.

Note

04


fiche1

Auteur : Josh Malerman
Editeur : Calmann-Lévy
Année de parution : 2014
Genre : fantastique, survie
Format : ebook
Nombre de pages (en édition papier) : 384

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s