La valeur de ma vie

valeur

resume

Yuri rentre au lycée… Mais contrairement à d’autres, ce n’est pas le cœur léger qu’elle envisage les dernières années de sa vie d’adolescente. Ex-voyou, elle semble porter en elle le poids d’une mystérieuse culpabilité. Ce n’est pas pour rien, d’ailleurs, qu’elle a perdu une partie de la mobilité de son bras droit. Chio, un garçon du lycée, commence à lui tourner autour… Mais Yuri n’est pas disponible pour l’amour. Son leitmotiv reste inchangé : lors de ses années lycée, tout ce qu’elle souhaite, c’est « prouver la valeur de sa vie ». Pourquoi? Et pour qui?

avis

J’avoue avoir choisi de lire ce manga essentiellement car c’est un oneshot. Les éditeurs nous en proposent de plus en plus (ou tout du moins des séries courtes) et personnellement, j’en suis contente. Plus besoin d’attendre 20 ans pour avoir la fin de l’histoire.

Yuri est aux antipodes des héroïnes de la plupart des shojos toutes gentilles et naïves; elle est froide, peu souriante et ne se laisse pas faire. Cela aussi m’a beaucoup plu. Derrière son apparente confiance en elle, c’est un personnage ébranlé par la vie et rongé par ses mauvaises actions. Tout au long du manga, elle va s’efforcer d’écarter son caractère indépendant et de se rapprocher des élèves de sa classe. Malheureusement, ceux qui vont faire partie de son cercle de connaissances vont plutôt lui être imposés. Il y a notamment Chio, voyou moqué pour sa petite taille (lui aussi loin du cliché du beau gosse de shojo). J’ai trouvé leur relation intéressante car ils ne sont pas amoureux, ils ne tiennent pas particulièrement à traîner l’un avec l’autre mais tout va évoluer petit à petit, de façon très naturelle.

Le scénario tient la route. Il y a bien quelques moments où on sent que tout le monde dramatise pour pas grand chose (surtout quand on sait pourquoi Yuri tient tant à se racheter une conduite) mais cela ne dure pas longtemps. Auprès des autres, Yuri va peu à peu baisser sa garde et profiter de ce qui s’offre à elle.

20170223_183157

Malheureusement, cette histoire est complètement desservie par le dessin. Même si les personnages sont très expressifs, le dessin manque de précision, de finesse et de rigueur. J’ai été plusieurs fois dans la confusion car je ne comprenais pas l’issue d’une bagarre ou alors je n’avais pas réalisé que la mangaka avait essayé d’illustrer un personnage qui chute dans les escaliers. Je ne pense pas non plus qu’il était utile de donner des cheveux blonds à Yuri dans les flash-back. Cela créé une nouvelle confusion. J’ai été tentée d’arrêter ma lecture à plusieurs reprises à cause de toutes ces maladresses.

Malgré un très bon personnage principal et une histoire qui sort un peu de l’ordinaire, ce manga est une déception car le dessin n’est pas abouti.

Note

02


fiche1

Scénario/Dessin : Yoshimi Tôda
Editeur : Akata
Année de parution : 2017
Genre : shojo
Nombre de pages : 190 (oneshot)

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s