L’histoire de la bête – Serena VALENTINO

bete

resume

C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête.
Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle.
Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants.

Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît?

Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles.

avis

L’histoire de la Reine de Blanche-Neige de la même série m’avait beaucoup plu. C’est un personnage que l’on ne connaît que sous son aspect cruel et jaloux et Serena Valentino justifie ce caractère de façon crédible.

Concernant la Bête, le travail était, à mon sens, plus difficile car tous les fans de Disney connaissent déjà l’essentiel de son histoire et la raison de sa métamorphose. De plus, ce n’est pas un Méchant. Certaines idées dans le déroulement de l’histoire sont bonnes et originales, mais cependant incohérentes avec le long métrage de Disney : l’amitié du Prince avec quelqu’un qui n’est pas du même rang que lui, le contexte de sa transformation qui en plus est progressive (non immédiate), etc.

– Viens ici, femme! ordonna-t-il, suintant la suffisance. Est-ce donc ainsi que tu accueilles tes invités?
Au son de sa voix, elle sembla sortir de sa transe. Elle quitta l’enclos et se dirigea vers eux, qui ne s’étaient même pas donné la peine de descendre de cheval. Elle était si frêle sous leurs regards accusateurs.
– Bonsoir, mon cher et tendre, dit-elle d’une voix douce. Quel bon vent vous amène?
– Quel bon vent? Quelle bonne question! répondit-il d’un ton dédaigneux. Pourquoi ne pas m’avoir dit que ton père n’était autre qu’un simple porcher?

Les anecdotes avec ses deux prétendantes sont intéressantes et montrent parfaitement bien le caractère abject et méprisant qui a valu au Prince d’être puni. C’est ce profil du personnage qui est mis en avant durant la quasi totalité du roman et j’aurais aimé que cela s’équilibre avec une vision plus torturée du personnage. Il y a une énorme ellipse entre la transformation définitive du Prince et le moment où Belle essaie de toucher la rose magique, si bien qu’on ignore si la punition qu’il a subie a changé le héros ou non. Bref, je trouve qu’il y a beaucoup de maladresses dans le schéma narratif et que ce roman ternit complètement l’image de la Bête. De plus, les trois insupportables sœurs sorcières sont trop mises en avant. C’est dommage car l’écriture est agréable et le vocabulaire riche.

Je me demande si choisir Gaston pour personnage principal n’aurait pas été plus judicieux… Qu’en pensez-vous?

Note

03


fiche1

Auteur : Serena Valentino
Éditeur : Hachette Romans
Année de parution : 2017
Format : broché
Thèmes : Disney, fantastique
Nombre de pages : 192
ISBN : 9782012904569

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s