The Effigies, Tome 1 : « Les flammes du destin » -Sarah RAUGHLEY

effigies

resume

« Je m’appelle Maia Finley, j’ai seize ans et je suis la nouvelle Effigie. »

Depuis quelques jours, Maia se répète ces mots en boucle, sans oser les prononcer à voix haute. Car à la minute où le monde l’apprendra, sa vie basculera. Elle deviendra une véritable célébrité, ses fans boiront la moindre de ses paroles… et son espérance de vie chutera drastiquement.

C’est que les Effigies, ces jeunes femmes dotées chacune d’un pouvoir unique lié aux quatre éléments, ne sont pas là par hasard : elle doivent protéger l’humanité des Spectres – des créatures de cauchemars, mélange de chair pourrissante et de ténèbres – qui la terrorisent maintenant depuis près d’une centaine d’années. A la mort de chaque Effigie, ses capacités, ainsi que la somme de ses souvenirs, se transmettent à son héritière choisie au hasard quelque part sur la planète.

Alors, quand Manhattan subit une attaque sans précédent, Maia n’a d’autre choix que de descendre dans l’arène. Elle qui idolâtre les Effigies, comme autrefois sa sœur jumelle morte dans un incendie, va cependant tomber de haut : les trois jeunes filles ne veulent plus entendre parler les unes des autres. Pourtant le danger se rapproche, car un homme énigmatique, Saul, semble capable à la surprise générale de contrôler les Spectres. Maia se retrouve aspirée dans une spirale infernale, au moment même où le feu qui couve en elle menace de la consumer toute entière !

avis

Ce tome 1 fait office d’introduction et met en place une intrigue plutôt complexe. Si vous voulez de grandes batailles avec des super pouvoirs lancés dans tous les sens, ce sera sûrement dans le prochain livre… Ici l’accent est mis sur l’entrée de Maia dans le clan des Effigies. On apprend en même temps qu’elle tous les détails qui concernent la Secte (l’organisation qui protège et encadre les Effigies). Le règlement stricte qui la compose n’est étrangement pas d’une très grande utilité car l’ancien clan a éclaté; les trois autres filles sont en froid et deux d’entre elles ont même quitté le pays. J’aime beaucoup cette idée d’une équipe en morceaux aux membres loin d’avoir un comportement exemplaire. On s’attend à tout sauf à cela. L’essentiel du roman porte sur cette volonté de ressouder l’équipe. Cela ne va pas être de tout repos car ces demoiselles ont un caractère bien trempé (les filles sont des chieuses, c’est bien connus)! J’aime beaucoup Belle, la française au caractère glaciale qui maîtrise l’eau et aussi Chae Rin qui a aussi un caractère fort et qui ne fait rien dans la dentelle quand elle manipule la terre.

Une vague d’énergie jaillit du plus profond de mon être, envahissant tout mon corps, de mes entrailles jusqu’au bout de mes doigts. J’étais dévorée par les flammes, et je sentais certaines d’entre elles prendre forme, refroidir, se forger dans ma main. Je frémis au contact de l’acier dans ma paume. Les flammes se dissipèrent et je découvris que je serrais le manche d’une faux dont la gigantesque lame luisait au clair de lune. Le symbole de la mort.

J’ai plus de mal avec Maia, l’héroïne dont on a le point de vue interne : l’orpheline qui a perdu sa jumelle, qui ne contrôle pas son pouvoir, qui est victime des flash-back soudains dans les souvenirs des anciennes Effigies de feu et qui est poursuivie personnellement par le méchant de l’histoire… Le genre de personnage qui a tous les problèmes du monde et qui m’insupporte. Pour revenir sur « le méchant », Saul, il aurait mérité d’être plus menaçant; mais cela viendra peut-être plus tard.

C’est un roman dans lequel on voyage beaucoup : Canada, Amérique du Sud, France… Une partie de l’histoire se passe à Gisors (petite ville de l’Eure dans laquelle j’ai habité !). Cela m’a évidemment fait sourire même si l’auteur la considère faussement comme une banlieue de Paris. Bref, tous ces voyages sont agréables et les descriptions associées donnent une ambiance unique à chaque lieu.

On a le droit à une scène de fin plutôt prometteuse pour la suite; d’autant plus que tous les mystères n’ont pas été résolus… Au final j’ai l’impression que ce livre a notamment pour ambition de réaliser les rêves de la plupart des jeunes filles : les super pouvoirs, les copines et la célébrité. Cela part parfois dans tous les sens; l’intrigue aurait peut-être mérité plus de simplicité. Malgré plusieurs défauts, j’ai aimé la fragile solidarité du groupe de filles et les doutes qu’elles ont sur la Secte. Je pense qu’il y aura beaucoup de révélations dans les tomes suivants.

Note

03


fiche1

Auteur : Sarah Raughley
Éditeur : Lumen
Série : The Effigies
Année de sortie : 2017
Format : broché
Genre : fantastique
Nombre de pages : 445
ISBN : 9782371020924

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s