L’atelier des sorciers, Tome 1

sorciers1

resume

Coco est une petite fille ordinaire vivant dans un village avec sa mère. Elle a toujours été fascinée par la magie, mais c’est un don rare que seules certaines personnes obtiennent à la naissance : les sorciers. Un jour, Coco rencontre l’un d’entre eux et le surprend à jeter un sort. Elle comprend alors la véritable nature de la magie et essaye de l’imiter… Mais elle va accidentellement utiliser une magie interdite !

avis

 L’expression joyeuse et mutine de la demoiselle sur cette couverture m’a immédiatement donné envie d’ouvrir ce manga. Pas vous?

En découvrant l’histoire, on constate que la jeune fille, baptisée Coco, a effectivement une joie de vivre sans faille et une fascination qui vire à l’obsession pour la magie. Elle est à la fois mignonne et rigolote; bref, on s’y attache dès les premières pages. Suite à une énorme bêtise, elle va découvrir le monde magique de l’intérieur : nouveau décor, nouvel apprentissage, nouveau mentor, nouvelles amies… et ennemies. Cette partie de l’histoire m’a un peu fait penser à Harry Potter (ainsi qu’une autre, lors d’achat de fournitures). Coco a accès à tout un univers qu’elle ne soupçonnait pas; où du moins auquel elle ne pensait pas appartenir.

De nombreux mystères entourent déjà l’héroïne. Le suspense est déjà en place dans ce premier tome. L’auteur a établi des règles bien précises dans la pratique de la magie; tout est expliqué simplement et clairement, comme si le lecteur faisait son apprentissage en même temps que Coco. Mais les leçons sont loin d’être terminées lorsque l’héroïne est contrainte, presque malgré elle, de les mettre en pratique…

Je ne peux pas achever cette chronique sans parler des dessins. J’ai lu peu de mangas où le mangaka accordait autant d’importance aux décors et paysages. Ils sont époustouflants! Cela leur donne une importance équivalente aux personnages. Ceux-ci ont des traits doux et harmonieux et chacun a des attributs reflétant sa personnalité : les petites lunettes de Kieffrey lui donnent l’air sage nécessaire à son rôle de professeur, la chevelure sombre d’Agathe représente sa froideur et son intransigeance, etc. Ils ont également de splendides costumes!

Vous l’aurez compris, ce manga est un coup de cœur. Le dessin impeccable en est majoritairement responsable, mais aussi cette entrée en matière pétillante et joyeuse. Je pense cependant que le prochain tome (prévu pour juin) s’avérera plus sombre et plus dangereux… En attendant, si vous ne l’avez pas encore fait, jetez-vous sur ce premier tome de L’atelier des sorciers !

Note

05


fiche1

Texte / Dessins : Kamome Shirahama
Éditeur : Pika
Date de sortie : 7 mars 2018
Genre : seinen (sens de lecture japonais)
Nombre de pages : 208
ISBN : 9782811638771

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s