Pierrot & Miette, héros des tranchées – Sophie DE MULLENHEIM

pierrot

resume

– Tu as mal? s’angoisse le garçon en se penchant vers Petit Père. Quelqu’un t’a fait mal? […]
Le vieil homme tend la main et la pose sur l’épaule de son petit-fils avec tendresse.
– C’est Miette… dit-il d’une voix éteinte.
Pierrot pâlit.
– Ils l’ont emmenée… Les soldats. […] Ils m’ont dit qu’ils avaient besoin des chiens, de tous les chiens… Sur le front. Dans les tranchées. Pour passer des messages. Je n’ai rien pu faire, mon Pierrot. Rien…
Pierrot ferme les yeux, incapable d’articuler le moindre mot. Puis, tout à coup, il s’arrache à l’étreinte de son grand-père et sort de la maison en hurlant.
– Miiiieeeetttttte !
La guerre vient de lui prendre sa meilleure amie.

avis

Vous aussi, rien qu’à ce stade, vous vous dites « ouh la, il faut que je prépare les mouchoirs »? J’étais dans cet état d’esprit en commençant la lecture.

La séparation évoquée dans le résumé a lieu dès le premier chapitre. Nous n’assistons à aucune scène entre le petit héros et son chien, mais cela n’enlève rien au déchirement et au choc qui en découlent. Nous allons donc suivre en parallèle le parcours de Miette emmenée au front, et celui de Pierrot, orphelin élevé par son grand-père, déterminé à la retrouver.

Par le biais de cette belle histoire d’amitié, l’autrice met en lumière le quotidien des soldats français durant la première guerre mondiale. Pataugement dans la boue des tranchées, manque des familles, combats, blessures, mais aussi camaraderie, entraide et solidarité. L’autrice parvient à détourner les éléments violents avec des scènes plus joyeuses et attendrissantes; tout ceci dans un rythme dynamique. Les pages défilent à grande vitesse (le désir irrépressible de savoir s’il va arriver malheur à la chienne y est aussi pour beaucoup).

« Calme-toi, petit, lui souffle Petit Beurre qui s’en veut d’avoir trop vite parlé. Ce n’est pas aussi épouvantable qu’on le dit, la première ligne. Regarde-moi, j’en suis bien revenu! ajoute-t-il penaud, pour se rattraper. […]Ne t’occupe pas du chien. Son dressage devient le cadet de nos soucis. Mais c’est maintenant que nous allons voir si tu as faut du bon travail.

Cyprien se calme peu à peu. Il est reconnaissant à Petit Beurre de s’occuper si bien de lui. Après tout, personne ne lui a rien demandé et il a directement pris le jeune homme sous sa protection.
– Tu entends ça, Miette, dit-il en se penchant sur la chienne pour la caresser. Il va falloir faire nos preuves. »

On s’attache à tous les personnages, aussi bien les deux héros que les personnages secondaires. Chacun véhicule de très belles valeurs.

Sophie de Mullenheim nous offre une belle et grande aventure historique placée sous le signe de l’amitié. A l’instar de Belle et Sébastien, ces deux acolytes seront adorés par chaque lecteur.

Note :

04


fiche1

Auteur : Sophie de Mullenheim
Éditeur : Fleurus
Date de parution : 13 avril 2018
Format : relié
Genre / thématique : historique
Nombre de pages : 216
Tranche d’âge : à partir de 9 ans
ISBN : 9782215135869

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s