Les chroniques de st Mary, Tome 2 – Jodi TAYLOR

Derrière la façade très académique de l’institut St Mary, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, on n’étudie pas seulement le passé, on le visite…
Dans ce deuxième tome, la jeune historienne Madeleine Maxwell et son équipe ont bien l’intention de continuer leur travail de recherche et leurs mystérieux voyages.
Ils se retrouvent ainsi projetés dans le Londres Victorien de Jack l’éventreur. Jamais très loin de leur tasse de thé, ils deviennent les témoins volontaires du meurtre de Thomas Becket et partent même sur l’île Maurice pour tenter de sauver les derniers dodos…
Bien évidemment, rien ne se passe jamais comme prévu et tout se complique lorsqu’un obscur ennemi décide de détruite l’institut St Mary, quitte à anéantir l’Histoire elle-même.

Merci de nouveau à Babelio et aux éditions HC.

Découvrez ma chronique du tome 1.

C’était un plaisir de retrouver les différentes équipes de l’institut et les liens très familiaux tissés entre les membres; du moins au début. Les premiers chapitres m’ont agréablement prises au dépourvu car il y règne une tension et un suspense incroyables. Pour la première fois depuis le commencement de la saga, j’ai eu très peur pour les protagonistes. Je me suis dit que c’était une formidable entrée en matière. C’est vraiment dommage de ne jamais retrouver cette ambiance par la suite.

Les événements s’enchaînent trop rapidement et on ne nous permet pas de profiter des voyages dans le temps (par exemple, le voyage londonien évoqué dans le résumé fait moins de vingt pages). C’est d’autant plus frustrant que l’idée de départ est terriblement séduisante, mais le quatrième de couverture ne tient simplement pas ses promesses. Au lieu de vivres de grandes aventures durant les siècles passés, on se perd dans les ennuyeux déboires amoureux de l’héroïne. J’ai eu l’impression, durant ma lecture, que l’auteure s’était attardée à rendre tous ses personnages principaux attachants mais qu’elle avait oubliée le compagnon de Madeleine en chemin.

– C’est un pigeon, ai-je constaté.
– C’est un jeune dodo, ont-ils rétorqué.
– C’est un pigeon.
– Vous êtes sûre ? C’est peut-être une nouvelle race de dodo.
– C’est un pigeon.

Même s’il se fait plus rare, on retrouve tout de même quelques passages avec l’humour british que j’avais tant aimé dans le tome 1.

Au final, c’est un tome 2 qui m’a déçue car la science-fiction n’est pas suffisamment au centre de l’intrigue et l’ensemble est un peu brouillon.

Note :


Auteur : Jodi Taylor
Éditeur : Hervé Chopin
Date de parution : 25 octobre 2018
Format : broché
Genre / thématiques(s) : science-fiction
Nombre de pages : 336
ISBN : 9782357203761

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s