Un si petit oiseau – Marie PAVLENKO

oiseau

resume

« Elle ferme les yeux, écoute la nuit, elle sent battre le cœur de la terre, sous elle, celui des hommes, des arbres, des animaux, ce cœur nocturne qui bat depuis le commencement, qui battra après elle. Elle appartient à ce monde immense. Et son bras, peut-être, alors, est dérisoire. »

avis

L’histoire commence par un accident de voiture. Un drame. La vie d’Abigail ne sera plus la même. Reprendre le quotidien, penser à ses futures études de vétérinaire, c’est au bout de ses forces. Personne ne réussit à l’aider; son ex petit copain continue sa vie comme si de rien n’était; elle, n’a même plus envie de sortir de chez elle. Puis un jour, on lui dépose un mystérieux colis…

Ce roman parle de la descente aux enfers d’une jeune adulte pleine de  vieux rêves. Et de sa reconstruction. A travers la lecture, l’observation de la nature, Abi retrouve différents plaisirs du quotidien. C’est une histoire émouvante et pleine de positivisme. Abigail est une héroïne courageuse qui essaie de se refaire une place dans un monde qui lui semble brutalement hostile. Bien sûr, elle est humaine et donc souvent sujette au désespoir et à la colère mais ses proches veillent au grain. J’ai particulièrement aimé la tante d’Abi, un petit bout de femme pétillante, parfois loufoque et qui ne ménage pas sa nièce malgré sa dépression. On pleure, on rit, on réfléchit tout au lond de la lecture.

« J’ai l’impression qu’un corps d’homme brisé, peut-être un relent de guerre, justement, est plus acceptable. Une blessure, ça fait warrior. Pour une femme, dans l’inconscient de plein de gens, la féminité écorchée est une monstruosité. »

Je trouve l’écriture de Marie Pavlenko d’une grande justesse. Ayant été récemment blessée à la main, j’ai temporairement été confrontée à cette barrière entre une vie banale sans problème et celle qui va avec la convalescence; on n’imagine pas qu’agrafer un soutien-gorge puisse être d’une telle complexité ! Dans la description de tous ces difficiles moments de vie, que ce soit pour Abigail ou pour son entourage, je trouve que l’auteure va au plus près de la vérité et c’est là qu’elle parvient à faire naître tant d’émotion.

Les chapitres sont encore plus beaux quand Abigail commence à s’émanciper, à refaire surface grâce à sa nouvelle passion. Je trouve que certains passages en pleine nature sont très poétiques. C’est un superbe livre qui donne envie de se battre, de sourire, et de profiter de la vie quels que soient ses aléas.

Note :

04


fiche1

Auteur : Marie Pavlenko
Éditeur : Flammarion
Format : broché
Date de parution : 2 janvier 2019
Genres / thématiques : drame, reconstruction, romance
Nombre de pages : 352
ISBN : 9782081443846

Publicités

2 commentaires sur « Un si petit oiseau – Marie PAVLENKO »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s