Nos éclats de miroir – Florence HINCKEL

img_20190116_201438

resume

Je m’appelle Cléo, j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, ma chère Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice; ma grande sœur, si forte et déterminée; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.

Je vais te parler de nos éclats de miroirs.

Les tiens, les miens, les leurs.

avis

Je m’attends, à chaque fois que je lis un roman raconté par un « je », et plus particulièrement un journal intime, à m’identifier facilement au héros, ou tout du moins à m’y attacher. Effectivement, Cléo est très touchante dans sa quête d’une place dans le monde. Elle est réservée, complexée et pourtant désireuse de s’en sortir et de d’aider également sa mère.

J’ai beaucoup apprécié la subtilité avec laquelle la narratrice amène les nombreux détails sur la vie d’Anne Frank. Je dois reconnaître que je ne connais presque rien de cette adolescente déportée et le roman de Florence Hinckel m’a donnée envie de lire son journal.

« Tu rêvais sans doute de fugue, lorsque tu voyais le ciel par ta fenêtre. Tu rêvais de courir enfin. Happer l’air. Faire bouger ton corps. Vivre.
Tu fuyais d’une autre façon. A l’aide de tes mots, tu fuyais.
Tu vivais. »

En revanche, je trouve que les divers problèmes de Cléo sont résolus de manière trop simple, les choses ne sont pas assez approfondies. J’ai laissé passé une dizaine de jours entre la fin de ma lecture et l’écriture de cette chronique et il se trouve que j’ai déjà oublié la quasi totalité du livre… C’est une lecture très courte, facile à lire mais malheureusement, elle m’est vite sortie de la tête par manque de profondeur.

En conclusion, c’est une lecture en demi teinte qui aura eu le mérite de me donner envie de remettre le nez dans mes vieux carnets intimes. Peut-être que les jeunes lecteurs auront envie de commencer le leur.

Note :

03


fiche1

Auteur : Florence Hinckel
Éditeur : Nathan
Format : broché
Date de parution : 17 janvier 2019
Genre / thématique(s) : journal intime, vie quotidienne
Tranche d’âge : à partir de 12 ans
Nombre de pages : 176
ISBN : 9782092588048

Publicités

Un commentaire sur « Nos éclats de miroir – Florence HINCKEL »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s