Blacksad, Tome 2

« De toute évidence, ma tête ne plaisait guère aux gens du quartier… J’avais cependant l’intention de continuer à la montrer. Du moins jusqu’à ce que je retrouve l’enfant… »

Je vous avais déjà parlé de mon adoration pour le tome 1 de cette série. La suite est encore meilleure !

Le dessin reste extrêmement beau, avec ses teintes ocres pour créer le côté rétro, et ses personnages anthropomorphes très expressifs. On retrouve un Blacksad qui semble un peu plus serein, moins tourmenté. Il se laisse même convaincre d’utiliser les services d’un individu singulier que j’espère vivement revoir dans les tomes suivants… Ceci ne l’empêche pas pour autant de tenir tête à quiconque tente de lui faire barrage.

Là où ce tome 2 excelle par rapport au précédent, c’est justement sur le scénario. Là où le tome 1 proposait une enquête à la conclusion évidente, on a ici une affaire beaucoup plus complexe. Les suspects sont nombreux dans cette affaire d’enfant disparu qui prend naissance dans un contexte de conflits raciaux. La pression est palpable, on sent qu’il ne manque pas grand chose pour qu’une guerre éclate entre animaux blancs et animaux noirs. Pour me ravir, la conclusion de l’affaire est insoupçonnable et solide.

Cette série policière est juste dingue ! Au bout de seulement deux tomes, la magie opère sur moi. J’espère que la suite réserve encore de belles surprises !

Note :


Scénario : Juan Díaz Canales
Dessin : Juanjo Guarnido
Éditeur : Dargaud
Date de parution : 1er mars 2003
Genre : BD adulte
Nombre de pages : 56
ISBN : 9782205051995

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s