Ce qui fait battre nos cœurs – Florence HINCKEL

resume

Quatre ados en cavale, en quête de leur part d’humanité.

À la moindre émotion, la petite sœur d’Esteban est en danger : elle vit avec un cœur artificiel bas de gamme. En 2030, le marché propose pourtant des organes performants et sûrs, fabriqués par la société Organic… encore faut-il pouvoir se les payer.
Désespéré, Esteban kidnappe Leila, une jeune fille célèbre car  » artificielle  » à 96 %, ainsi que Noah, le riche héritier d’Organic. Le deal ? Il relâchera les otages s’il obtient un nouveau cœur pour sa sœur.
Commence une nuit de cavale sur les routes de France, retransmise en direct sur les réseaux sociaux.

avis

Le cadre de cette histoire est super intéressant ! On est en 2030; au départ je me suis dit « c’est de la science-fiction » et soudain je me suis rappelée que c’est dans seulement dix ans… Du coup, on retrouve beaucoup de similitudes avec notre façon de vivre actuelle; les différences les plus notables sont la présence encore plus importantes des réseaux sociaux et l’évolution technologique en matière de médecine.

Les témoins de cette époque que nous suivons sont au nombre de quatre : Esteban, Leila, Noah et Maria. Si les trois premiers sont mentionnés dans le résumé, ce n’est pas le cas de Maria. Pourtant, elle est narratrice autant qu’Esteban et Leila… Alors qui est-elle ? Ce sera le premier mystère de cette histoire, et l’autrice en dissémine beaucoup; comme le fait que Noah, de son côté, ne soit pas narrateur… Il n’empêche que ces quatre héros sont très attachants, chacun à leur manière. J’ai eu, de mon côté, une préférence pour les deux demoiselles, même si le combat fraternel engagé par Esteban et qui finit par le dépasser est extrêmement louable.

« C’est la vie d’une petite fille qui est en jeu ! J’exige une greffe immédiate.
– Je te rappelle qu’on est au beau milieu de la nuit.
– La maladie et la mort ne dorment pas. »

Cette histoire n’a aucun temps mort. Quel rythme ! Entre courses-poursuites, négociations, révélations et rencontres imprévues, on ne s’ennuie jamais. Mais ce qui m’a réellement captivée, c’est l’énorme réflexion qui est amenée derrière. Quelle place doit-on laisser à tous ses évolutions technologiques ? La conjuguer avec la médecine est-elle vraiment une bonne chose ? Est-ce un symbole de grandeur de l’Homme ou au contraire un potentiel danger ? Le débat est constant et alimenté par différents personnages (acteurs de l’histoire ou simples intervenants dans les médias) qui amènent chacun leur différents points de vue. On est ainsi éclairé sur des notions comme le transhumanisme ou bioconservateurs, et le tout m’a littéralement captivée ! On sent qu’il y a eu de longues recherches entreprises par l’écrivaine.

« Nous militons pour un transhumanisme éclairé, poursuit Jeanne. Nous sommes des technoprogressistes […]. On n’utilise une avancée technologique que si elle est utile et qu’on la maîtrise. En dehors de cela, on ne s’interdit rien. »

Cela dit, ces questionnements et la conscience que cette fiction pourrait être notre avenir fait froid dans le dos. La fin des aventures d’Esteban et sa bande m’a glacé le sang et me restera longtemps en mémoire. C’est un roman brillant, dynamique, qui donne vraiment matière à réfléchir, et ceci est bien trop rare dans la littérature jeunesse… Lisez ce livre, parlez ce débat déjà actuel autour de vous. Merci aux éditions Syros et un grand bravo à Florence Hinckel. On en redemande !

Note :

05


fiche1

Auteur : Florence Hinckel
Éditeur : Syros
Format : broché
Date de parution : 22 août 2019
Genre / thématique(s) : aventure, roman d’anticipation
Tranche d’âge : à partir de 15 ans
Nombre de pages : 448
ISBN : 9782748526080

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s