Le test – Sophie ADRIANSEN

« Je tourne le robinet et je fais couler l’eau pour le bain. Je programme mon téléphone pour qu’il sonne dans huit minutes. J’ai besoin de huit minutes pour enregistrer ce que je viens de voir.
Je disparais sous l’eau.
Deux barres.
Comme deux personnes dans ce corps.
Brusque bifurcation à gauche. Il fallait bien que ça m’arrive.
Je suis gauchère.
Et je suis enceinte. »

Madeleine doit faire face et prendre une décision. Mais comment et laquelle ?
Et Ulysse qui était si amoureux d’elle…

J’ai immédiatement été séduite par la beauté de la couverture. Ce visage féminin sous l’eau, les yeux fermés, est très intrigant. Le sujet du livre m’a également interpellée : j’étais curieuse de connaître la façon dont il allait être traité. Il va être très difficile pour moi de parler de ce livre sans en spoiler une légère partie; aussi, je suggère à ceux qui ne désirent pas avoir le moindre indice sur la résolution de l’intrigue de ne pas poursuivre la lecture de cette chronique.

Madeleine est un adolescente de 15 ans, amoureuse d’Ulysse avec qui elle sort depuis 1 an. Il y a quelques semaines, le jeune couple a fait l’amour pour la première fois; cet acte, qui n’a pas été si agréable et grandiose que les fictions peuvent le laisser croire, a eu de grosses conséquences…
C’est intéressant et bien pensé d’avoir choisir pour protagonistes des adolescents amoureux qui ne sont pas passés à l’acte « juste pour voir ». Ils s’aiment, ils ont envie de le faire; c’est dans la suite logique des choses. D’ailleurs, les multiples flash-back racontant les événements marquants de leur romance confirment la force de leur attachement l’un envers l’autre. J’ai beaucoup aimé cette partie du livre.

« Prendre le bus sans ticket. Faire l’amour sans protection.
   Y a pas à dire, je sais choisir les risques que je prends. »

Par contre, je suis moins convaincue par la suite des péripéties de l’adolescente enceinte. Tout d’abord, je trouve que le scénario prend des directions trop faciles; j’en ai été complètement frustrée. Ensuite, ce roman consolide la frontière inexorable entre adolescents et adultes; il n’encourage pas du tout au dialogue. Hormis durant un entretien très bref au début du livre avec une employée du planning familial, Madeleine n’a pas la moindre discussion avec un adulte (que ce soit un parent, un professeur, sa domestique ou même un anonyme). Pourtant, le récit en point de vue interne confirme en permanence que Madeleine est seule et désemparée. Cet aspect de l’histoire m’a beaucoup dérangée et les informations données en toute fin de livre me semblent insuffisantes.

Néanmoins, la fin m’a plu. J’étais totalement en accord avec les choix ultimes faits par l’adolescente. Ils donnent le sentiment qu’on peut refermer le livre en se disant que les choses devraient mieux se passer dans l’avenir de Madeleine.

Je résumerai en disant que ce roman est plutôt intéressant et se lit très vite. Néanmoins, il ne répond pas à toutes les questions que les adolescents pourraient se poser sur l’acte sexuel et la grossesse.

Note :


Auteur : Sophie Adriansen
Éditeur : Magnard
Format : broché
Date de parution : 8 octobre 2019
Genre / thématique(s) : vie quotidienne, romance
Tranche d’âge : à partir de 14 ans
Nombre de pages : 240
ISBN : 9782210966475

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s