Comment Papa est devenue danseuse étoile – Gavin’s CLEMENTE-RUIZ

Depuis qu’il est au chômage, Lucien Minchielli, 47 ans, est affalé sur le canapé du salon. Sophie, sa femme, n’en peut plus. Un jour, subitement, il reprend le sport et s’inscrit au cours de danse de sa fille Srah, qui en est mortifiée. Paul, le petit dernier, se réfugié chez sa grand-mère, une ancienne danse étoile du Bolchoï que son mari a abandonnée à l’annonce de sa grossesse.
Si la danse est une histoire de famille chez les Minchielli, Lucien s’était jusque là bien gardé de s’t intéresser.
Comment la famille va-t-elle survivre à ce nouvel épisode qui bouscule tout son équilibre ? Lucien va-t-il finir par s’expliquer sur cette soudaine et incompréhensible lubie ?

J’ai découvert la plume de cet auteur en lisant Le club des feignasses qui fut un gros coup de cœur. Quelques temps auparavant, j’avais offert Comment Papa est devenu danseuse étoile à ma maman, sans l’avoir lu au préalable.

Ce roman m’a incommodée. J’ai trouvé le ton très cynique; je n’y étais pas préparée car ce n’est pas ce que la couverture où le résumé laissent présager. La famille parfaite n’existe pas et celle présentée ici le démontre amplement. Je n’ai pas du tout apprécié Lucien, le père héros de cette histoire; je l’ai trouvé très égoïste. Même si son changement de comportement est légitime, à aucun moment il ne s’intéresse vraiment aux conséquences sur sa femme et ses enfants et jamais il ne formule d’excuse pour tout ce temps passé affalé dans le canapé en n’étant disponible pour personne. J’ai été plus sensible au personnage de Sophie, sa femme, plus humaine et qui prend beaucoup sur elle pour laisser son mari s’épanouir quitte à ce qu’il continue de délaisser sa progéniture.

« Son ventre mou déborde de son short, mais on voit qu’il y met du sien, qu’il est plein de bonne volonté. En attendant, il ne répond toujours pas aux questions à propos de nouvelle – mais subite – passion. Il donne l’impression de ne pas écouter. D’être dans sa bulle. »

Le narrateur est Paul, le fils. Hormis ce rôle de témoin des événements, il n’a pas beaucoup d’importance dans l’intrigue à l’instar de sa sœur dont les déboires sentimentaux semblent naïfs et peu pertinents. A l’inverse, j’aurais aimé qu’on entre plus profondément dans le thème de la danse qui n’est finalement qu’anecdotique. Moi qui m’extasiais d’avoir vécu tant d’émotions et de passions auprès des héros du Club des feignasses, j’ai déchanté.

J’ai néanmoins été jusqu’à la fin du livre car il a l’avantage d’être court et de bénéficier d’une construction simple et d’une écriture fluide. C’est malheureusement le seul point positif que je retiens. Je regrette de ne pas avoir compris l’humour de ce roman et de ne pas avoir apprécié ses héros. Heureusement, ma mère a aimé sa lecture.

Note :


Auteur : Gavin’s Clemente-Ruiz
Éditeur : Mazarine
Format : broché (existe en poche)
Date de parution : 30 mars 2016
Genre / thématique(s) : littérature générale, famille
Nombre de pages : 240
ISBN : 9782863743683

2 commentaires sur « Comment Papa est devenue danseuse étoile – Gavin’s CLEMENTE-RUIZ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s