Cigarette and Cherry, Tomes 1 & 2

À peine arrivé à l’université, un jeune homme encore vierge s’est promis de trouver une petite amie. C’est alors qu’il fait la connaissance d’une sublime étudiante plus âgée que lui. Mais la senpai repousse toutes les tentatives d’approche de ce kôhai déterminé mais complètement inexpérimenté, qui tire son peu de savoirs de livres de drague. La cause est-elle perdue d’avance…?

Cette chronique va être un véritable exercice d’écriture puisque les personnages de ces mangas ont la particularité de ne pas avoir de prénoms (du moins, ils ne nous sont pas donnés dans ces deux premiers volumes). Simple singularité ou y a -t-il un intérêt pour l’histoire ? Mystère…

Bien que ce soit la belle brune ténébreuse qui occupe les couvertures, le personnage principal est son soupirant maladroit. En l’apercevant cumuler les maladresses dans les premières planches, j’ai pensé me retrouver face à un humour façon Midori Days, une série qui m’avait plu. Hélas, le tome 1 s’avère assez répétitif car il ne présente qu’une succession de râteaux pris par le jeune étudiant; heureusement, le tome 2 rattrape tout ça et fait naître un début d’intrigue.

J’ai trouvé le dessin propre et soigné. La fumeuse et ses longs cheveux soigneux sont la parfaite représentation de la beauté fatale inaccessible. Mais cette froideur rend vite le personnage insupportable à mon goût. La ténacité de son prétendant n’en est que plus admirable mais aussi embarrassante. Certains passages qui se voudraient drôles m’ont vraiment mis mal à l’aise. Un garçon, même s’il est empoté et naïf, se pointant régulièrement sur le lieu de travail de la fille qui lui plaît et réussissant même à s’y faire embaucher, j’appelle ça du harcèlement. Ce sentiment de gêne est d’autant plus fort que ces deux êtres n’ont vraiment rien en commun; on a du mal à s’imaginer les sentiments de chacun changer radicalement au point de découler sur une romance. Pour moi, cette situation ne fonctionne pas.

Je n’ai pas été convaincue par ce début de série. Même si les personnages deviennent attachants chacun à leur façon, leur histoire d’amour paraît totalement improbable. De plus, les tentatives d’approches répétées du héros créent un malaise quand on sait que l’étudiante mature y est insensible. Cette série n’était pas pour moi.

Note :


Scénario / Dessins : Daishiro Kawakami
Editeur : Kana
Date de parution : 18 septembre 2020
Genre : shonen
Nombre de pages : 162
ISBN (du tome 1) : 9782505085218

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s