Si longue soit la nuit – Christophe LAMBERT

Ils sont cinq. Cinq lycéens regroupés en pleine nuit, dans leur campus désert, sans aucun souvenir de comment ils sont arrivés là. D’étranges aurores boréales illuminent le ciel, et les eaux du Potomac semblent monter dangereusement…
Mais ils ne peuvent pas sortir. Toutes les portes sont bloquées.
Qui viendra les aider ?
D’autant qu’ils ne sont pas tout à fait seuls. Une créature rôde au milieu d’eux, les pourchassant sans relâche.
L’heure est-elle à la vérité… ou au massacre ?

J’appréhendais énormément cette lecture : un roman choral sur le thème du survivalisme dans un monde entre réalité et cauchemar, c’est loin d’être inédit en littérature jeunesse. De plus, ça me plaît difficilement. Cependant, cette histoire possède plusieurs qualités.

Certains personnages sont assez surprenants. On pense partir sur des personnalités assez clichés : la bimbo, le mauvais garçon, la bonne élève, l’intello à lunettes en fauteuil roulant et le héros principal garçon lambda; cependant, en prenant chacun leur tour le rôle de narrateur, ils nous dévoilent un peu de leur histoire et celle-ci va à l’encontre de l’étiquette qu’on leur a collée. Ils deviennent ainsi plus humains et plus attachants.

Le plus gros point faible dans les romans courts comme celui-ci (224 pages) c’est le rythme soutenu qui laisse un sentiment de trop peu, d’éléments pas assez développés. Cet ouvrage ne déroge malheureusement pas à la règle, comme par exemple avec la créature mentionnée dans le résumé qui prend au final une très petite place.

« Johnny blêmit comme jamais. J’examine la rangée d’armoires métalliques à une dizaine de mètres de nous, située après la salle de sciences et celle d’histoire-géo.
Oui, le bruit provient de là : ça gratte et ça griffe. On dirait que quelque chose veut en sortir. »

Clairement, l’énorme point fort dans cette lecture c’est sa fin (et vous savez combien je suis difficile en la matière). On se doute vu l’étrangeté des événements qu’une grande révélation finit par donner du sens à tout cela. L’auteur parsème ses chapitres d’indices, si bien que l’issu me paraissait évidente. Pourtant, je me suis trompée. La chute m’a agréablement surprise et c’est clairement ce point que je mettrai en avant lorsque je défendrai ce roman en magasin.

Je suis convaincue que cette lecture peut facilement séduire les lecteurs refroidis par les livres épais et les longues descriptions. Ici, on est plongé dans l’action dès les premières lignes et la tension est maintenue jusqu’au final qui nous flanque une belle gifle.

Note :


Auteur : Christophe Lambert
Editeur : Fleurus
Format : grand format broché
Date de parution : 5 mars 2021
Genre / thématique(s) : angoisse, survivalisme
Tranche d’âge : à partir de 14 ans
Nombre de pages : 224
EAN : 9782215162353

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s