Léon et Gustave – Sophie de MULLENHEIM

Nord de la France, juin 1888
Léon va bientôt avoir douze ans. Il est fils et petit-fils de mineur. Pour lui, l’avenir est tout tracé : il sera mineur.
Mais Léon va à l’école et, contrairement à ses parents et grands-parents, il sait lire et écrire. Il lit beaucoup d’ailleurs : les livres que lui prête son instituteur et le journal dans lequel il suit avec passion l’avancée des travaux de la Tour Eiffel.
A mesure que l’immense tour s’élève, le rêve de Léon grandit : il veut devenir apprenti dans les ateliers du grand Gustave Eiffel. Il veut construire des tours, des ponts, des bâtiments…
La famille de Léon, pourtant, est loin de partager son enthousiasme. Plus vite le garçon travaillera à la mine et plus vite il rapportera des sous à la maison.
Un jour, son père lui lance un ultimatum : soit il descend à la mine soit il vend sa jument Cachou pour qu’elle aille travailler à sa place…

Merci aux éditions Fleurus pour leur confiance.

Léon et Gustave s’inscrit dans une collection de romans mêlant l’amitié enfant-animal et la grande Histoire. Retrouvez mes avis sur Pierrot et Miette et Emile et Mado.

Contrairement aux autres romans de la collection, le nom de l’animal n’est pas mentionné dans le titre, bien que la jument prenne une grande place sur la couverture. C’est un détail qui a son importance car malheureusement Cachou n’a qu’un rôle très secondaire dans cette histoire; c’est le plus grand reproche que je ferai à cette lecture, et le seul.

La révolution industrielle est une époque qui sert rarement de décor dans la littérature jeunesse; moi-même adulte, je la connais très peu. Par rapport aux deux romans précédents de la collection, je trouve que la portée pédagogique est plus importante encore. Il nous en apprend énormément sur le contexte social en France durant ce siècle : le développement des industries, la difficulté de gagner de l’argent pour les familles de classes modestes, la place de l’école dans ces temps compliqués, etc. Quelques anecdotes sur la construction de notre grande tour Eiffel sont également évoquées.

« Souvent le soir, quand ses parents pensent que tous les enfants dorment, Léon les entend discuter des finances de la famille. Même si la compagnie minière les loge à moindre coût et leur fournit le charbon pour se chauffer, l’argent manque toujours. Ce n’est pas avec les quatre francs par jour que rapporte le père que l’on peut faire vivre une famille de sept personnes. Avant, ils pouvaient compter sur le salaire supplémentaire du grand-père, de deux francs par jour. Mais il est mort de silicose en début d’année et, depuis, la situation financière est encore plus difficile. »

Léon et Gustave est aussi un roman régional : dans le Nord du pays, les mines de charbon sont une institution, une partie du patrimoine. Il y a différents sites et musées à visiter sur le sujet. Cette histoire explique en détails le quotidien de ceux qui y travaillaient : le planning d’une journée, les différents postes, le matériel, la saleté, la fatigue, la faim, le danger… C’est à la fois terrible est passionnant. Dans ce contexte, Léon devient un personnage encore plus attachant, tiraillé entre ses rêves et la réalité de la vie. On ne nourrit pas sa famille avec des rêves; et qui payerait son voyage pour Paris, pour découvrir cette fascinante tour Eiffel ? De manière générale, on apprécie tous les personnages croisés dans cette aventure, du professeur déterminé au père de famille autoritaire qui cherche juste à nourrir ses enfants.

J’ai adoré cette histoire qui nous immerge dès les premiers pages dans une époque difficile où la vie est cruelle même pour les jeunes enfants. Mais Léon le courageux nous apprend à toujours croire en ses rêves. Un livre impossible à lâcher !

Note :

04

Auteur : Sophie de Mullenheim
Editeur : Fleurus
Format : grand format broché
Date de parution : 12 mars 2021
Genre / thématique(s) : historique
Tranche d’âge : à partir de 10 ans
Nombre de pages : 240
EAN : 9782215166207

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s