Jack et la grande aventure du cochon de Noël – J.K. ROWLING

Jack est très attaché à son cochon en peluche de petit garçon. Ils ont tout vécu ensemble, les bons comme les mauvais moments. Jusqu’à cette veille de Noël où arrive la catastrophe : le cochon est perdu !
Mais la nuit de Noël n’est pas une nuit comme les autres : c’est celle des miracles et des causes perdues, où même les jouets peuvent prendre vie. Alors, Jack et le Cochon de Noël – une peluche de remplacement un peu agaçante – embarquent pour une aventure magique et périlleuse au pays des Choses perdues.
Jusqu’où iront-ils pour sauver le meilleur ami que Jack ait jamais eu ?

L’annonce est claire dès la couverture et la mention du titre : le public visé est plus jeune que celui des Harry Potter. Pour être honnête, j’étais sceptique à l’idée de lire une histoire de doudou perdu dans un roman de 500 pages; sorti de la maternelle, je doute que le sujet passionne…

Les premiers chapitres confirment que le texte s’adresse aux jeunes lecteurs : le vocabulaire est très simple, certaines anecdotes sont un peu futiles… J’ai eu peur de vite m’ennuyer. Heureusement, dès que la dimension fantastique apparaît, le rythme s’intensifie et l’autrice commence à lâcher la main du lecteur. L’aventure prend tout son sens, nous faisant presque oublier que le but de la quête est de retrouver un doudou; du moins, jusqu’à la fin expéditive et beaucoup trop facile…

J’ai trouvé l’univers original. On y croise des tas d’objets égarés allant de la boîte à goûter à la paire de ciseaux en passant par les bijoux et les baguettes chinoises. Je suis moins convaincue par le fait d’avoir personnifié des attributs humains immatériels comme le bonheur ou la mémoire. Cela complexifie le propos et je crains que les plus jeunes s’y perdent.

« Lo Cochon était un petit cochon en peluche fabriqué dans un tissu-éponge semblable à celui d’une serviette de toilette. Son ventre était rempli de billes en plastiques, et on pouvait ainsi s’amuser à le lancer sans l’abîmer. Ses petites pattes toutes douces étaient exactement de la bonne taille pour essuyer une larme. Quand Jack, son propriétaire, était encore bébé, il s’endormait chaque soir avec une oreille de Lo Cochon dans la bouche. »

Les dessins sont superbes (je n’avais pas été séduites par ceux que j’avais aperçues en feuilletant L’Ickabog). Ici, ils sont bienvenus et même très attendus. Il faut se faire violence pour ne pas les regarder avant d’être arrivé au passage qu’ils illustrent (en double page, qui plus est !). Ils sont pleins de petits détails et permettent de mieux se représenter les différents décors.

Ce roman pu être grandiose si l’écriture et le propos n’avaient pas été aussi changeants. Dans l’ensemble, je trouve que c’est néanmoins une belle épopée de Noël. Continuera-t-elle de susciter l’engouement une fois cette période achevée ?

Note :


Auteur : J.K. Rowling
Dessinateur : Jim Field
Editeur : Gallimard Jeunesse
Format : grand format broché
Date de parution : 12 octobre 2021
Genre / thématique(s) : aventure, fantastique, Noël
Tranche d’âge : à partir de 8 ans
Nombre de pages : 352
EAN : 9782075163057

2 commentaires sur « Jack et la grande aventure du cochon de Noël – J.K. ROWLING »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s