Vampyria, Tome 2 – Victor DIXEN

Aux yeux de Versailles, Diane de Gastefriche a la faveur de Louis XIV l’Immuable, le vampyre suprême qui depuis trois cents ans impose son joug sanglant à la France et à l’Europe. En réalité, elle se nomme Jeanne Froidelac : elle appartient à la Fronde, organisation secrète œuvrant au démantèlement de l’empire du Roy des Ténèbres.
Dans le ventre de Paris apparaît une mystérieuse vampyre renégate, régnant sur une cour souterraine peuplée de goules et d’abominations. Louis charge ses meilleures lames de capturer cette rivale insaisissable et de s’approprier son armée : celle-ci le rendrait plus puissant que jamais. Jeanne parviendra-t-elle à éliminer la Dame des Miracles avant que le Roy des Ténèbres la capture ?

Le tome 1 de cette saga avait été si audacieux et si intense que j’avais toujours en souvenir la quasi totalité des péripéties en entamant sa suite.

Je savourais l’idée de retrouver la téméraire Jeanne/Diane et son esprit vengeur. Hélas, il m’a vite semblé qu’elle s’était assagie, que les ordres envoyés par Louis XIV ou par la Fronde occultaient ses ambitions personnelles. Dommage car j’aimais cette héroïne imparfaite… Beaucoup de personnages secondaires qu’on connaissait déjà sont relégués aux rôles de figurants et leur côté attachant manque cruellement.

« Je te le répète, Diane : nos existences n’ont pas de sens et il n’y a pas d’avenir. Mais à tout prendre, je préfère que le monde finisse dans une fureur polyphonique plutôt qu’étouffé sous un silence de plomb ! »

Du coup, que reste-t-il dans cet ouvrage ? Diane errant dans les bas-fonds de la capitale, guidée par de maigres indices. Les descriptions de ces décors en parfaite opposition avec le faste de la Cour sont réussis et illustrent très bien la misère et la saleté ambiantes. Pour ce qui est de la narration, je dois dire que je l’ai trouvée bien en dessous de ce qu’elle était précédemment. Il y a des longueurs, des répétitions et je rejoins d’autres avis sur ce livre qui déplorent le fait qu’on ne sent jamais l’héroïne en grand danger. Où sont passées les redoutables créatures de la nuit assoiffées de sang ? Même les cruels vampyres sont absents de cet opus !

Si les derniers chapitres offrent enfin l’adrénaline que j’espérais, cela ne suffit pas à sauver ce roman. Comme beaucoup de tomes qui sont en milieu de saga, je pense qu’il souffre d’un manque d’idée de la part de l’auteur. Contrairement au volume 1, j’ai déjà oublié une grande partie des détails de l’intrigue. Je n’abandonne pas cette saga mais je ne ferai pas partie de ceux qui exploreront le tome 3 à la première heure.

Note :


Auteur : Victor Dixen
Editeur : Robert Laffont (Collection R)
Format : grand format broché
Date de parution : 17 juin 2021
Genre / thématique(s) : uchronie, fantastique
Tranche d’âge : à partir de 15 ans
Nombre de pages : 528
EAN : 9782221250686

3 commentaires sur « Vampyria, Tome 2 – Victor DIXEN »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s