Jules et Louise – Sophie DE MULLENHEIM

Paris, 1859
Jules habite juste à côté de Notre-Dame de Paris. Depuis qu’il est né, la grande dame est en chantier. L’architecte Viollet-Le-Duc et ses artisans entreprennent de lui redonner sa splendeur d’antan. Jules assiste, fasciné, à l’avancée des travaux. Or, en 1859, Viollet-Le-Duc s’apprête à offrir une nouvelle flèche à la cathédrale de Paris. Charpentiers et couvreurs sont à l’ouvrage. Depuis la tour où il a installé son bureau, l’architecte suit toutes les opérations de très près. Il est sur tous les fronts, rien ne lui échappe.
Louise est la fille du gardien de Notre-Dame, le seul homme qui habite sur place et possède les clés de la cathédrale. Louise connaît la cathédrale comme sa poche. Elle est son terrain de jeu préféré. Elle y est presque aussi à l’aise qu’un magnifique chat noir qui escalade les toits de la cathédrale. A force de le voir, elle l’a baptisé Suif.
Mais les ouvriers n’aiment pas voir un chat noir au milieu de leur chantier. Ils sont superstitieux et cela porte malheur. Ils décident de tendre un piège à Suif pour s’en débarrasser. C’est compter sans l’intervention de Jules qui sauve le chat in extremis.
C’est ainsi que Jules et Louise font connaissance.
Un jour, des outils et des matériaux commencent à disparaître sur le chantier. Un homme est immédiatement soupçonné : le gardien. Il est le seul à avoir les clés en permanence. Jules et Louise vont devoir prouver son innocence.

Merci à Claire et aux éditions Fleurus pour leur confiance

Ce livre appartient à une collection de romans historiques jeunesse absolument délicieuse que je vous invite à découvrir si ce n’est pas encore fait. J’ai déjà chroniqué les anciens titres qui peuvent tous être lus indépendamment.

Ce roman présente de belles choses qui plairont au jeune public. Jules est un garçon rêveur, toujours souriant et d’une détermination à toute épreuve. C’est l’ami qu’on voudrait tous avoir… sauf Louise. C’est un personnage un peu plus antipathique : froide et solitaire, elle n’accepte de côtoyer Jules que lorsqu’elle est au pied du mur. Ils forment ensemble un duo presque improbable qu’on prend plaisir à accompagner tout au long de leur aventure.

Encore une fois, la lecture de ce livre est l’occasion d’apprendre des tas de choses sur une époque méconnue. Bien que le lieu de l’action soit le cœur de Paris, je pense que peu de lecteurs, novices ou non, aient de grandes connaissances sur les travaux de rénovation de Notre-Dame durant le XIXe siècle. Les descriptions sont toujours bien dosées : suffisantes pour favoriser l’immersion et pas trop étouffantes au risque de décourager les plus jeunes.

« Le gardien s’engage sur une passerelle aménagée au centre de la charpente. Jules le suit, fasciné. Et quand il s’arrête et lève les yeux au ciel, il aperçoit la flèche en cours de construction. De là où il se trouve, il découvre toute la savante et délicate structure en bois qui s’élance vers le ciel.
– Vous croyez qu’ils arriveront à la construire en un an comme l’a annoncé Monsieur Viollet-le-Duc ? demande le garçon. »

La sombre affaire de vol mentionnée à la fin du résumé démarre à la moitié du livre. N’étant composé au total que de 215 pages, j’étais sceptique quant à la résolution de cette enquête. Mes doutes étaient fondés : j’ai refermé l’ouvrage en ayant un goût d’inachevé. Le travail d’investigation nécessaire pour innocenter le père de Louise ne va pas jusqu’au bout des choses; il est, selon moi, victime de facilités narratives.

Je n’ai pu m’empêcher de comparer ce titre aux anciens de la collection et là aussi, des éléments m’ont dérangée. Il y a plusieurs détails qui rapprochent Jules et Louise de Léon et Gustave : le héros principal de chaque histoire est passionné d’architecture et leur caractère ne diffère quasiment pas. De plus, l’animal de l’histoire, le chat Suif, a encore une fois un maigre rôle. Je ne pourrai pas le conseiller aux lecteurs qui aiment les aventures animalières, à la différence de Pierrot et Miette.

Jugé seul, Jules et Louise reste un roman historique simple et accessible pour ceux qui souhaitent s’initier à ce genre littéraire.

Note :


Auteur : Sophie de Mullenheim
Editeur : Fleurus
Format : grand format broché
Date de parution : 11 mars 2022
Genre / thématique(s) : historique
Tranche d’âge : à partir de 9 ans
Nombre de pages : 223
EAN : 9782215163527

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s