Mémoires de la forêt, Tome 1 – Mickaël BRUN-ARNAUD

Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés.
Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… A l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

J’avais souligné lors de ma dernière critique d’un roman des éditions L’école des loisirs combien j’appréciais d’avoir d’ors et déjà entre les mains un objet livre particulièrement beau et qualitatif; la composition de la couverture ne laisse rien au hasard, les pages sont d’un papier épais et bien blanc, l’assemblage est minutieux… Bref, il donne envie d’être parcouru.

L’histoire est assez particulière : même si elle est proposée par un éditeur jeunesse et qu’elle met en scène des animaux, je pense qu’un public adulte y sera beaucoup plus sensible. Les personnages eux-mêmes sont sortis de l’enfance : ils ont pour la plupart un métier, une famille et parfois un âge bien avancé (comme c’est le cas pour Ferdinand). De ce fait, leur quotidien et leur vécu parleront d’avantage aux lecteurs qui ont une certaine expérience de la vie même si l’histoire générale demeure accessible au jeune lectorat.

Le périple d’Archibald et Ferdinand est écrit de façon très poétique et mélancolique. Leurs différentes étapes sont empreintes de douceur et de mélancolie. Je déconseille d’avoir l’estomac vide avant de s’y plonger car les animaux sont des épicuriens qui se régalent régulièrement de gourmandises et boissons chaudes; une torture à lire ! Tous les intervenants sont bienveillants et rêvent de pouvoir aider Ferdinand à retrouver la mémoire. Les illustrations de Sanoe qui ponctuent le récit sont en adéquation totale avec cette atmosphère presque magique.

Plus l’histoire avance, plus les émotions sont intenses (âmes sensibles, préparez vos mouchoirs). Etant terrifiée par toute maladie qui détériore les facultés mentales, j’ai refermé ce livre attristée, là où d’autres lecteurs ont vu, eux, une ode à la vie. C’est véritablement une aventure qui touche à la sensibilité et au vécu de chacun.

En tant que libraire, je pense qu’il me sera difficile de conseiller cet ouvrage à un jeune public, généralement adepte de récits rythmés et légers. Mais personnellement, je suis tombée amoureuse de l’univers de Mickaël Brun-Arnaud qui ne ressemble à aucun autre. Je serai au rendez-vous pour la prochaine aventure du renard libraire qui devrait voir le jour au printemps prochain.

Note :

04

Auteur : Mickaël Brun-Arnaud
Dessinateur : Sanoe
Editeur : L’école des loisirs
Format : grand format broché
Date de parution : 16 mars 2022
Genre / thématique(s) : aventure, amitié
Tranche d’âge : à partir de 11 ans
Nombre de pages : 320
EAN : 9782211313155

Un commentaire sur « Mémoires de la forêt, Tome 1 – Mickaël BRUN-ARNAUD »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s