Les cœurs aimants – Anne PLICHOTA & Cendrine Wolf

coeurs_aimants

resume

A bientôt vingt ans, Dana se sent toujours aussi perdue. Elle ne supporte pas son corps, son image. Cobalt, lui, est un séducteur qui déborde de confiance. Dans le huis clos du centre médical où ils luttent contre leurs démons – les troubles alimentaires pour elle, le cannabis pour lui -, leurs regards n’auraient jamais dû se croiser.

Et pourtant…

Au fil des jours, un lien inattendu se tisse entre eux. Cobalt va amener Dana à lâcher prise, à accepter d’être désirée. Elle qui supporte à peine de se regarder dans un miroir va peu à peu apprendre à aimer.

Et à s’abandonner.

Deux cœurs aimants.

Jusqu’à ce qu’une autre réalité ne vienne fracturer ce miracle si fragile.

avis

Merci à ma maman Lolo brodeuse pour le prêt de ce livre.

Cette histoire a en son centre deux personnages singuliers. Il est difficile de ne pas être touchée par Dana. C’est une jeune fille fragile, sensible et dans un profond déni concernant ses troubles alimentaires. Cobalt est moins attachant, plus stéréotypé. Son addiction au cannabis évoquée dans le résumé l’est à peine dans le roman et il n’est, à mon sens, victime d’aucun mal, si ce n’est d’une profonde arrogance. On a du mal à justifier sa présence au sein de l’hôpital et j’aurais préféré me retrouver face à un jeune homme plus écorché.

« Il la trouvait jolie. Pas jolie comme les filles – ou les femmes – qui l’attiraient d’habitude. Non. Vraiment jolie. Et spéciale, en dépit de cet air buté qui, finalement, n’était pas pour lui déplaire. »

Il n’empêche que leur rencontre et leur histoire sont poignantes. Ce n’était dans les plans ni de l’un ni de l’autre de s’attacher à quelqu’un et pourtant, c’est comme une évidence. Il est indéniable que chacun a des effets bénéfiques sur l’autre, bien plus que les séances avec les psy. Je trouve que c’est à la fois beau et terrifiant de constater que notre bien-être dépende d’une autre personne. Leur couple est très beau mais je pense qu’il l’aurait été encore plus si on ne s’était pas attardé sur divers personnages secondaires qui n’apportent pas grand chose au récit et si on n’était pas resté en surface de leur mal-être (du moins pour Cobalt).

Par moment, l’écriture m’a dérangée. Je ne compte plus le nombre de fois où on les descriptions physiques se focalisent sur les seins. Le seul détail que j’ai retenu sur l’apparence de Rose, l’infirmière, c’est sa poitrine généreuse car elle est systématiquement mentionnée quand la jeune femme est en action. Quand c’est fait en présence de Cobalt, c’est compréhensible car on sait que le jeune homme aime observer les atouts féminins, mais ce n’est pas toujours le cas. Les derniers chapitres sont intéressants mais la fin est un peu facile et rapide à mon goût.

J’attendais beaucoup de ce roman, d’où le fait que je ne peux pas m’empêcher d’énumérer les points négatifs. J’espérais une histoire plus intense et plus dramatique. Je n’ai pas détesté pour autant, grâce à Dana demeurera longtemps dans mon esprit.

 

Note :

03


fiche1

Auteurs : Anne Plichota & Cendrine Wolf
Éditeur : XO
Format : broché
Date de parution : 18 octobre 2018
Genre/thématique(s) : romance
Nombre de pages : 320
ISBN : 9782374408688

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s