On a perdu Raoulinho – Roland MARTIN

Toute la ville de Saint-Étienne est en ébullition ! Raoulinho a disparu. Le footballeur qui fait des millions de vues sur YouTube en marquant contre son camp en a eu assez des moqueries. Ni une ni deux, Valérie et Valentin sautent sur leurs vélo et skateboard pour partir à sa recherche. Impossible pour les deux amis de se passer des boulettes de leur joueur préféré… L’enquête promet d’être tout aussi rocambolesque que ses personnages !

Ce roman est un véritable OVNI ! Ingénieux et complètement déjanté, il mérite de faire parler de lui.

Le narrateur, qui se présente des les premières pages, est des plus singuliers. Ce n’est ni la rouquine téméraire ni son acolyte cheveux au vent. Ce n’est pas non plus le lapin qu’on aperçoit sur la couverture… Celui qui raconte l’histoire, c’est le vélo de Valérie ! Pour un objet inanimé, il est plutôt bavard mais il est surtout très attaché à sa petite propriétaire et sa famille haute en couleurs. Le grand-père et le père se chamaillent comme des enfants, la maman hôtesse de l’air revient toujours de ses voyages avec des recettes de cuisine immondes (mais personne n’ose lui dire) et la lapine passe son temps à faire des crottes dans le panier de transport ! Quant au sportif disparu, ses compétences sont pour le moins surprenantes; si ses coéquipiers sont reconnus et admirés pour leurs prouesses sur le terrain, Raoulhino l’est pour ses maladresses. Il est très mauvais mais ses bourdes le rendent unique aux yeux du public.

« – C’est pas sorcier de retrouver un footballeur. Où passent-ils le plus clair de leur temps ?
– Sur un terrain de foot ?
– Oui mais non…
– En boîte de nuit ?
– Oui mais non…
– Devant leur console de jeu ?
– Oui mais non…
– Je donne ma langue au chat.
– Mais chez le coiffeur enfin ! »

Bien entendu, Valérie et Valentin sont eux aussi adorables. Ils sont malins, coriaces et ne se privent pas de quelques remarques cyniques dont seront sans doute plus friands les lecteurs plus âgés. Ce deuxième niveau de lecture est irrésistible et constant ! Les deux jeunes héros ne découvrent pas seulement des indices au cours de leur aventure : ils vivent aussi leurs premiers émois amoureux… C’est raconté d’une façon ultra mignonne et sans niaiserie.

Je ne connaissais Saint-Etienne et les Verts que grâce au groupe Mickey 3D qui a chanté « Johnny Rep ». C’est la ville idéale pour situer une intrigue footballistique qui ne manque pas de dynamisme et d’une petite dose de suspense. Les personnages sont tellement loufoques qu’on ne sait jamais où ils vont nous emmener mais on part enquêter avec eux sans la moindre hésitation !

J’ai parcouru ce roman pour un comité de lecture; sans cela, je ne l’aurais jamais abordé et c’est bien dommage. Cette histoire immensément drôle, pêchue et bien ficelée devrait être d’avantage mise en avant. Je le conseillerais à un lectorat mixte à partir de 10 ans et plus plus plus !

Note :


Auteur : Roland Martin
Éditeur : Didier Jeunesse
Date de parution : 4 mars 2020
Format : broché
Genre / thématique(s) : enquête, aventure, humour
Tranche d’âge : à partir de 10 ans
Nombre de pages : 160
ISBN : 9782278098316

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s