Frnck, Tome 2

frnck

resume

« Frnck », c’est l’histoire de Franck, un orphelin de 13 ans parti à la recherche de ses parents et qui se retrouve propulsé en pleine préhistoire.

Après avoir réussi à se faire accepter par une tribu d’Homo sapiens, Franck décide d’apporter un peu de modernité dans la vie de sa famille d’adoption. Puisqu’il en a marre de manger de la viande crue, il tente de persuader Grrr (prononcez «Gérard»), le chef de la bande, de domestiquer le feu. Mais ses tentatives à base de bois secs et de silex frottés l’un contre l’autre font long feu et ne suscitent que moqueries et mépris de la part des hommes préhistoriques, assez rétifs aux progrès technologiques. Quand Franck arrive enfin à ses fins, c’est pour asphyxier la moitié de la tribu. Pour Gérard, c’en est trop ! Franck est chassé de la tribu, vu ses inventions loufoques et foireuses (le savon, la roue, le football…) et sa totale inutilité au sein du groupe. Il ne pourra revenir qu’à une condition : en prouvant ses qualités de chasseur ! Franck part donc sur la piste d’un gibier facile à attraper. Il tombe sur un petit lapin trop mignon qui devrait constituer une proie facile. Mais l’animal et ses compagnons vont se révéler des prédateurs redoutables pour le naïf gamin…

avis

Franck essaie tant bien que mal de survivre dans un monde sans réseau et sans pizza… De plus, sa famille préhistorique est réfractaire face à toutes les avancées technologiques qu’il leur présente maladroitement. Car oui, c’est une évidence, Franck est terriblement gaffeur. Les gags sont très nombreux et font mouche à chaque fois. Les expressions de visage des personnages y sont pour beaucoup, ainsi que la prouesse de faire surgir l’humour en plein moment critique.

frnck

L’aventure et le suspense sont, eux aussi, autant présents que dans le premier tome. Entre la famille rousse qui veut récupérer sa caverne, la nature hostile et les nombreux prédateurs, le danger est partout pour notre adolescent du XXIe siècle. Heureusement, Franck peut toujours compter sur sa nouvelle amie Kenza pour l’accompagner dans toutes ses péripéties; bien que la demoiselle risque, elle aussi, de ne pas détecter le danger quand il se présente…

Concernant le dessin, le trait est propre, les couleurs très vives et les décors époustouflants. Un vrai plaisir pour les yeux.

Bref, c’est un tome très rythmé, sans flottement, et avec un humour décapant. La série est décidément très prometteuse, donc si vous ne l’avez pas encore lue, c’est le temps de vous y mettre !

Note

05


fiche1

Scénario : Olivier Bocquet
Dessin : Brice Cossu
Éditeur : Dupuis
Année de parution : 2017
Genre : BD tout public
Nombre de pages : 56

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s