Les Artilleuses, Tome 1

Si rien n’explose, c’est qu’elle se sont trompées quelque part.

Nous sommes en 1911, dans le Paris des Merveilles où vivent des fées, des enchanteurs, des gnomes et même quelques dragons. Les Artilleuses font peut-être leur dernier coup : le vol d’une mystérieuse relique -la Sigillaire- vaut à Lady Remington, Miss Winchester et Mam’zelle Gatling d’être pourchassées non seulement par les Brigades du Tigre, mais également par les redoutables services secrets du Kaiser…

Ces dernières années, les héroïnes ont le vent en poupe dans l’univers de la bande dessinées. Les trois artilleuses parviendront sans problème à s’imposer à leur tour.

Chacune est quelque peu stéréotypée dans son apparence mais le trio fonctionne bien. Lady Remington, élégante dame blonde coiffée d’anglaises, est la leader du groupe. Miss Winchester avec ses bas résilles, son jupon et son grand décolleté semble tout droit sortie d’un saloon. Enfin, Mam’zelle Gatling, ses bretelles, son béret et son vocabulaire fleuri sont dans leur élément au sein de la capitale française.

Je n’ai lu aucun roman de Pierre Pevel mais l’ambiance et l’histoire offertes dans cette bande dessinée m’ont donné très envie de m’y mettre. Mélanger la populace parisienne avec des créatures fantastiques en tout genre (fées, dragons, gnomes, satyres, etc) plus des machines empruntées au monde steampunk fonctionne bien. De plus, le rythme est là, on ne s’ennuie pas un seul instant, on réfléchit grâce à une dimension policière solide et on rit beaucoup.

Le dessin contribue à tous ces points forts. Il y a beaucoup d’onomatopées pour intensifier les bruits de balles ou les démarrages en trombe. Les cadres sont souvent resserrés sur les visages pour marquer les moments de surprise. Les couleurs coïncident bien avec l’époque et le côté pétillant de l’histoire. Petit bonus pour les amateurs de moustaches : il y en a une ribambelle, de toutes les formes et toutes les teintes !

Ce premier tome est une belle mise en bouche. Les demoiselles rebelles ne sont pas au bout de leurs surprises quand on imagine leur rencontre avec les sombres individus qui sont à leur poursuite. Les policiers parisiens, c’était de la rigolade… La suite promet encore plus d’action et de prises de risque (série complète en trois volumes) !

Note :

04

Scénario : Pierre Pevel
Dessins : Etienne Willem
Éditeur : Drakoo
Date de parution : 4 mars 2020
Genre / thématiques : BD adulte (à partir de 12 ans), fantastique
Nombre de pages : 48
ISBN : 9782490735006

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s