Annie au milieu – Emilie CHAZERAND

Velma et Harold sont le frère et la sœur d’Annie.
Annie est « différente ». C’est comme ça que les gens polis disent. Elle a un chromosome en plus. Et de la gentillesse, de la fantaisie, de l’amour en plus, aussi. Elle a un travail, des amis et une passion : les majorettes.
Et Annie est très heureuse parce que, pour la première fois, sa troupe aura l’honneur de défiler lors de la fête du printemps de la ville.
Mais voilà, l’entraîneuse ne veut pas d’elle pour cet événement : elle n’est pas au niveau, elle est dodue… Bref : elle est « différente ».
C’est bête et méchant. Ça mord Annie et les siens, presque plus. Alors, qu’à cela ne tienne : Annie défilera, avec son équipe brinquebalante, un peu nulle mais flamboyante.
Ses majorettes un peu barjo. Ses barjorettes, quoi.

Ce roman avait été remarqué par plusieurs de mes influenceuses favorites lors de sa parution à la rentrée littéraire 2021. Quelques mois plus tard, je confirme leurs avis élogieux.

J’ai aimé le choix de l’autrice d’en faire un roman chorale : les trois frère et soeurs prennent le rôle de narrateur chacun leur tour; cela permet de les cerner plus facilement et de s’y attacher. Annie est un sacré personnage, solaire et innocent. Sa façon de voir le monde est unique. Toutes ses émotions sont décuplées, c’est une source intarissable de bonne humeur, si bien qu’il est impossible de rester de marbre face à elle.
Néanmoins, j’ai été profondément touchée par Velma et Harold. Je trouve que leur place indélicate dans la fratrie est traitée avec une grande justesse. Ils ne se sentent pas le droit de détester de temps en temps leur soeur handicapée; pourtant elle est le sujet de toutes les conversations et préoccupations, ce qui les rend totalement invisibles. Leur détresse m’a émue et je dois avouer que je me suis reconnue en eux à cet âge (même si mes frère et soeur étaient en bonne santé).

 » Pourquoi est-ce que je devrais avoir mal pour qu’Annie existe ?
Pourquoi je devrais m’automutiler pour lui faire du bien ?!
C’est tellement injuste que j’ai envie de mordre les murs.
Il faut être enfant unique pour aimer sa soeur ou son frère.
Etre orphelin, pour imaginer que la famille fait lien. »

De manière générale, cette famille perfectible est formidable. La personnalité de chacun est clairement définie : la mère qui veut tout contrôler, le père distrait, la grand-mère survoltée. Toutes les interactions sont un régal. On s’amuse, on s’insurge, on pleure, on rit en même temps que les héros (j’ai personnellement un petit coup de coeur pour Gigi l’amoroso). Finalement, l’histoire de majorette mentionnée dans le résumé n’est qu’une anecdote parmi d’autres; le quotidien de cette tribu est tellement riche ! On ne s’ennuie pas une seule seconde.

J’aurais aimé que certains problèmes ne soient pas résolus avec autant de simplicité mais cela ne m’a pas empêchée de refermer ce livre en ayant le sourire aux lèvres et des pensées positives plein la tête.

Note :


Auteur : Emilie Chazerand
Editeur : Sarbacane
Format : broché
Date de parution : 25 août 2021
Genre / thématique(s) : handicap, vie quotidienne
Tranche d’âge : à partir de 12 ans
Nombre de pages : 312
EAN : 9782377316953

Un commentaire sur « Annie au milieu – Emilie CHAZERAND »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s