Le jardin des fées, Tome 1

Règle n°1 :
Le berger doit garder secrète l’existence des fées.

Règle n°2 :
Jamais il n’exigera de voeu, car chaque voeu tue la fée qui l’exauce.

Règle n°3 :
Il leur fournira des fleurs, pour qu’elles conçoivent le miel qui soigne tous les maux.

Règle n°4 :
Pour cela, il ira sur les routes et un jour, il leur trouvera enfin
UN JARDIN

J’ai toujours une petite appréhension quand j’entame un ouvrage qui exploite une thématique à la mode; j’y déplore régulièrement un manque cruel de profondeur. Heureusement, cette bande dessinée n’entre pas dans cette catégorie. Mes connaissances sur Princesse Sara, la série précédente de l’autrice et la dessinatrice, s’arrête aux couvertures. Par conséquent, je ne ferai pas de comparaison entre les deux.

Le décor est vite posé : l’histoire se passe dans un château en Normandie, au printemps. Qui dit printemps dit floraison et éveil de la nature. Les planches regorgent effectivement de verdure, de fleurs écloses et même d’un extrait d’herbier en deuxième et troisième de couverture. De manière générale, l’éclat des couleurs et la douceur des traits sont indiscutables. Les caractères des personnages transparaissent sur leur visage : les gentils ont de jolies bouilles rondes, les méchants des regards plus durs. Dommage qu’il n’y ait pas un peu plus de mystère de ce côté (seule la suite dira si les personnages sont en réalité plus complexes qu’il n’y paraît).

Ce premier opus prend rapidement des allures d’enquête : Lucie, l’héroïne, est déterminée à lever le voile sur tout ce que ses hôtes lui cachent. Que représentent les marques qu’ils ont sur le corps ? Pourquoi le jardin dépérit-il à vue d’œil ? C’est une héroïne courageuse, d’une grande bonté, qui est passionnée par la nature qu’elle passe son temps à dessiner. On devine chez elle (même si ce n’est pas clairement nommé) une dyslexie car elle peine à correspondre par lettres avec sa mère qui est à Paris.

Sa compagne d’aventure est une fée nommée Marigold. Si elle ne sait pas voler, elle n’en demeure par moins téméraire, presque têtue. Il est appréciable de constater que dans cette bande dessinée les fées ne sont pas juste de petits êtres magiques qui virevoltent dans la nature. Elles ont un système hiérarchique, des facultés spéciales et même une Histoire. Les auteurs nous en livrent une partie sur plusieurs doubles pages qui imitent un carnet de notes. Je suis fan de leur vocabulaire qui ramène une touche d’humour.

Ce tome 1 est une très belle introduction. Il permet de s’attacher de suite aux héroïnes et de s’interroger toujours d’avantage sur les quantités de mystères qui les entourent. On prend énormément de plaisir à voyager avec elles dans cet univers magique plein de surprises. A quoi devront-elles se confronter dans le tome 2 ?

Note :

04

Scénario : Audrey Alwett
Dessins : Nora Moretti
Éditeur : Drakoo
Date de parution : 1er juin 2022
Genre : BD tout public
Nombre de pages : 62
EAN : 9782490735235

4 commentaires sur « Le jardin des fées, Tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s