Il était ma légende – Estelle FAYE

L’enfant unique d’un noble de la Cité d’Orian rêve de rencontrer Elok d’Endar, le héros qui a sauvé son royaume de l’attaque des démons d’ombre. Mais la découverte d’un terrible secret le concernant fait voler en éclats toutes ses certitudes…

Ce livre appartient à la collection « Court toujours » éditée par Nathan : comme son intitulé l’indique, elle est composée uniquement de romans de 50 à 70 pages destinés à un public 15-25 ans disponibles également en version audio et numérique. Si jusqu’à présent, les récits de la collection se déroulaient uniquement à notre époque, celui d’Estelle Faye est le tout premier à s’inscrire dans la Fantasy. Quand on sait que les livres du genre sont souvent de grosses briques, en écrire un en si peu de pages est un véritable challenge. J’avais déjà eu l’occasion de découvrir la plume de l’autrice qui maîtrise bien cet univers, mais c’était une trilogie

Estelle Faye parvient à éveiller l’intérêt dès la première page : celle qui raconte la fin. En vingt lignes, on est déjà happé par une situation dramatique et la mention d’un secret. De quoi s’agit-il ?

Il y a un champ lexical très ciblé qui nous plonge rapidement dans l’ambiance : une nature hostile, un château (et donc une royauté), des chevaliers, des démons, des lieux symboliques… En somme, la situation initiale est assez classique mais fonctionne bien.

Nous faisons rapidement la connaissance d’un narrateur interne. Hormis le fait que ce soit un jeune garçon de 17 ans d’une famille noble, nous ne savons rien de lui, pas même son prénom. C’est un choix judicieux quand on sait que le personnage auquel fait référence le titre c’est Elok d’Endar, l’ancien héros de guerre dont le narrateur veut suivre l’enseignement. Il lui voue un véritable culte et c’est comme si seule l’histoire de ce guerrier emblématique comptait. La solidarité immédiate dont font preuve les deux personnages entre eux et avec d’autres combattants fait qu’on s’y attache très vite.

« Il n’avait jamais été le plus puissant seigneur de ce monde, encore moins le plus riche. Son castel battu par les vents, perché sur une aiguille de pierre, s’avérait inhospitalier même à la belle saison. La neige et les glaces le coupaient du monde en hiver. Son domaine, c’étaient les montagnes. C’étaient les névés et les roches, et ces passes sombres au creux des cols où les démons d’ombres avaient été emprisonnées autrefois. »

Les événements s’enchaînent vite et malgré cela, on retrouve tous les éléments essentiels du genre : des combats, des révélations, une trahison, de la magie… Impossible de s’ennuyer. L’histoire finit en apothéose, si bien qu’on rêverait que cet épisode soit adapté dans un vrai bon gros roman plein d’autres aventures et de batailles !

Les précédents romans de la collection « Court toujours » que j’avais lus ne m’avait pas convaincue. C’est tout le contraire avec Il était ma légende. C’est une belle parenthèse que j’ai pris plaisir à lire et à relire. Le défi était de taille et Estelle Faye l’a brillamment réussi. Je compte le prêter à ma maman d’ici peu car elle a toujours voulu essayer de lire de la Fantasy et je trouve que c’est l’ouvrage idéal.

Note :


Auteur : Estelle Faye
Editeur : Nathan (collection Court Toujours)
Format : grand format broché
Date de parution : 9 juin 2022
Genre / thématique(s) : Fantasy
Tranche d’âge : à partir de 14 ans
Nombre de pages : 63
EAN : 9782092494196

3 commentaires sur « Il était ma légende – Estelle FAYE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s