L’épopée de Sem, Tome 1 – Yann RAMBAUD

resume

Sam s’apprête à subir un rite initiatique, comme tous les adolescents de son clan, un peuple primitif mais aux lois égalitaires. S’il réussit, il deviendra l’apprenti du chaman. Mais pour cela, il lui faudra renoncer à l’amour de Colchike, une redoutable guerrière. Et ce n’est pas la seule épreuve qui l’attend : créatures dangereuses, rivaux menaçants, attaques des autres clans… Sem devra faire appel à tout son courage et à son espoir.

avis

Quand on lit le résumé de ce livre, on est en droit de se dire : « on a déjà lu ça mille fois ». Certes. Mais personnellement, j’adore les récits initiatiques et en plus, la saga de Yann Rambaud réussit par différents aspects à trouver son originalité.

L’environnement dans lequel évoluent le héros et sa tribu est des plus singuliers. Ils vivent au pied d’un arbre géant sacré. Tous les animaux / créatures qui vivent dans la nature autour d’eux ont des noms bien étranges et des tailles démesurées; pourtant, si on y fait bien attention, leur description peut rappeler des espèces qui nous sont familières…

La tribu en elle-même est très bien organisée; chacun a un rôle à jouer, femmes incluses. Il y a une foule de personnages qui interagissent avec le héros, au point de créer quelques confusions si on n’est moins concentré dans la lecture. Sem, lui, n’a pas particulièrement l’allure d’un héros : mince, chétif et reconnaissable à la trace de brûlure qui lui barre le visage. Il est cependant sage et courageux. C’est un personnage attachant, mais pas autant que sa prétendante Colchike et son meilleur ami Galipendre qui m’ont particulièrement plu. Leurs liens à tous sont très forts et on adorerait faire partir de la bande.

« Sourire malicieux lui relevant la commissure des lèvres, Galipendre tendit une main vers Sem :
– Pas cap que tu montes me rejoindre…
– Par le tranchant d’une épine de fleur-sang, grâce aux dieux, mon esprit n’est pas aussi perturbé que le tien… »

Cette solidarité leur est plus que nécessaire quand on découvre le cadre hostile dans lequel (sur)vivent ces hommes : prédateurs, clans ennemis, rivaux au sein du village, déchaînement des éléments… Rien ne leur est épargné. L’écriture nous plonge parfaitement bien dans cette ambiance sombre et primitive. Les personnages sont aussi chasseurs et guerriers, ce qui occasionne souvent de graves blessures. C’est là où le rôle du chaman (que Sem voudrait endosser après Erastéous) est important. C’est à la fois un guérisseur et un guide spirituel dont la présence est indispensable. Cependant, ses croyances sont progressivement remises en doutes et, de plus, le vieux sage semble avoir beaucoup de secrets… 

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir dans cette lecture. J’étais gênée par le fait que les héros ne dépassent pas les frontières du village mais la fin de ce premier tome m’a rassurée pour la suite, qui devrait également lever le voile sur pas mal de mystères. Si un responsable éditorial passe par là, j’aimerais tout de même faire mention de cette couverture pas très jolie qui dessert complètement le livre; c’est franchement dommage… J’espère, potentiels lecteurs, que vous ne vous arrêterez pas sur ce détail car L’épopée de Sem mérite vraiment le coup d’œil !

Note :

04


fiche1

Auteur : Yann Rambaud
Éditeur : Auzou
Format : broché
Date de parution : 12 septembre 2019
Genre / thématique(s) : aventure
Tranche d’âge : à partir de 12 ans
Nombre de pages : 366
ISBN : 9782733864258

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s