L’été où j’ai vu le tueur – Claire GRATIAS

resume

L’été est trop tranquille dans le village d’Hugo, qui ne part pas en vacances. Ce gros lecteur de romans d’épouvante a beaucoup d’imagination, et à force de s’ennuyer, il finit par voir des choses inquiétantes. Mais ne les aurait-il pas inventées ? Tous ces chiens, par exemple, qui meurent les uns après les autres ? Une simple épidémie ? Un thriller pour jeunes ados, jouant sur l’épouvante… jusqu’à ce que le danger devienne bien réel !

avis

J’étais curieuse de parcourir ce roman élu Talent Cultura 2019.

On y fait rapidement la rencontre de Hugo, un jeune adolescent vivant seul avec son père et ses livres policiers. Il est donc souvent seul. Alors quand un autre garçon de son âge lui propose d’aller s’amuser dans leur petit village, Hugo est terriblement n’hésite pas une seconde.

Malheureusement, quand le héros d’un roman ne vous séduit pas, il y a peu de chance que l’oeuvre dans son intégralité vous plaise; c’est ce qui m’est arrivé. Hugo se révèle être un incorrigible trouillard et surtout un grand paranoïaque. Tout est source de danger et tout le monde est suspect à ses yeux. Cependant,  l’écriture ne laisse aucun doute sur le fait que tout ce qu’imagine Hugo n’est pas réel. Il y a bien un mystère central concret -une disparition de chiens- mais tout le reste n’est que chimère. Par conséquent, il n’y a aucun suspense.

« – Tu crois que tu me fais peur ? Il est nul, ton jeu. Allez, sors de ta cach…
     La lumière de la cave s’est éteinte, me plongeant dans des ténèbres épaisses et glacées.
     J’ai lâché ma lampe en poussant un cri. »

C’est dommage car le cadre était bien oppressant : un petit village où tout le monde se connaît -ou du moins croit se connaître. Il y a un petit côté « Fenêtre sur cour » avec ce garçon qui a le besoin irrépressible d’espionner ses voisins et qui finit par les croire capables des pires atrocités. Mais comme je le disais plus haut, dès que quelqu’un apparaît comme suspect, il est innocenté dans la minute qui suit. Et malgré tous les mystères que l’auteure essaye de créer, le véritable coupable de l’enquête principale est clairement identifiable. Donc la fin, bien que dynamique, n’est pas surprenante.

J’aurai beaucoup de mal à conseiller ce livre, sauf peut-être à un jeune public qui voudrait se frotter à une enquête policière contemporaine sans se faire peur. Les amateurs de frisson et de rebondissements, quant à eux, n’y trouveront pas leur compte.

 

Note :

02


fiche1

Auteur : Claire Gratias
Éditeur : Rouergue
Format : broché
Date de parution : 9 janvier 2019
Genre / thématique(s) : policier
Tranche d’âge : à partir de 12 ans
Nombre de pages : 204
ISBN : 9782812617300

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s