Missouri 1627 – Jenni HENDRIKS & Ted CAPLAN

À 17 ans, Veronica a un avenir prometteur. Élève populaire et brillante, elle vient d’être admise dans une prestigieuse université et sa vie semble toute tracée. Pourtant, le jour où elle découvre qu’elle est enceinte, son monde s’écroule et toutes ses certitudes s’envolent. Elle n’est pas prête.

Parfois, dans la vie, il y a des tests qu’on préfèrerait rater…

Sa seule solution : se rendre dans une clinique à 1 627 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, la seule à qui elle peut demander de l’aide. Commence alors un périple à mille à l’heure sur les routes des États-Unis.
Ces deux filles, que tout oppose, vont devoir affronter le monde et prendre leur destin en main.

Merci à Babelio et aux éditions Bayard pour leur confiance.

Ce roman est une véritable bouffée d’oxygène ! A travers cette histoire d’avortement et de road trip, c’est le thème de la pression sociale et des faux-semblants qui est abordé.

Veronica est la fille parfaite dans tous les domaines : populaire, excellente élève promise à un grand avenir et en couple avec un des sportifs les plus convoités du lycée. Cette grossesse imprévue est un terrible cauchemar pour elle qui est constamment dans le contrôle. C’est une héroïne touchante à laquelle il est aisé de s’identifier tant sa personnalité est travaillée. C’est moins le cas pour Bailey, sa camarade de voyage, mais cela peut s’expliquer par le fait que Veronica est seule narratrice. Bailey est la comique du duo, celle qui amène de la légèreté voire de la folie dans cette mission qui n’a initialement rien d’une partie de plaisir.

« – Je suis le genre d’amie dont tu n’as pas besoin au quotidien, pour les virées shopping ou les week-ends entre filles. Mais quand vient le moment de purger ton placenta… Bam ! Tu appelles l’amie-avortement !
– Chuuut !
Je lui fais des singes frénétiques pour qu’elle baisse la voix. Ses voisins risquent de l’entendre. Mais elle est trop occupée à faire semblant de pleurer pour y prêter attention.
– Je suis vraiment flattée… d’avoir été choisie pour cet… honneur. »

Sur la route, on s’amuse, on se lâche, on fait des détours… Les kilomètres défilent aussi vite que les pages ! C’est un véritable voyage initiatique, une prise de conscience. Qu’est-ce qui a amené ces deux anciennes copines à ne plus se fréquenter ? Je trouve que les deux auteurs ont véritablement su mettre en avant les enjeux de l’adolescence, cette période où on n’a plus envie d’être considérés comme des enfants mais où on n’a pas encore la maturité des adultes.

Les péripéties et retournements de situation s’enchaînent pour nous faire vivre un moment de lecture incroyable. J’ai redouté que le sujet de l’avortement soit abordé de manière trop moralisatrice mais ce n’est pas le cas; cela dit, l‘acte en lui-même est trop anecdotique à mon goût, l’aspect psychologique n’est malheureusement pas développé.

Cela ne m’empêchera pas de conseiller ce roman car je l’ai vraiment adoré ! Pêchu, dynamique et lumineux, s’il vous tente ce n’est pas la peine d’hésiter : comme Veronica et Bailey, lancez-vous !

Note :

04

Auteurs : Jenni Hendriks & Ted Caplan
Editeur : Bayard
Format : grand format broché
Date de parution : 24 février 2021
Genre / thématique(s) : vie quotidienne, road trip
Tranche d’âge : à partir de 14 ans
Nombre de pages : 368
EAN : 9791036303685

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s