Les chroniques de St Mary, Tome 1 – Jodi TAYLOR

La jeune historienne Madeleine Maxwell vient de terminer brillamment ses études et s’apprête à passer un entretien à l’institut St Mary. Mais en pénétrant dans l’enceinte de ce centre de recherche historique, « Max » comprend très vite que celui-ci ne ressemble à aucun autre. Derrière la façade très académique de l’institut St Mary, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Hervé Chopin pour leur confiance.

Je ne suis pas une grande fan de science-fiction. Initialement, les récits de voyages dans le temps ne m’intéressent pas beaucoup. Cependant, ceux de Jodi Taylor sont différents.

A la différence de beaucoup de fictions sur le sujet, l’auteur fait de ces voyages des projets qu’il faut longuement préparer à l’avance. Il ne suffit pas de sauter dans une super machine et d’appuyer sur un bouton pour se retrouver dans le passé. Il y a dans l’institut St Mary des historiens (ceux qui entreprennent les sauts dans le temps) mais aussi des techniciens, des responsables de la sécurité, une équipe médicale, des costumiers, etc. J’ai trouvé cette vision des choses originale et surtout très crédible. Mais ces moments de préparation sont tellement passionnants qu’il est regrettable que les expéditions soient si courtes

Sous la robe, je portais plusieurs couches de tuniques en lin et, sous ces couches, un soutien-gorge de sport et une culotte thermale moderne. Hors de question que je me balade les fesses à l’air à Shrewsbury au début de printemps, qui plus est à l’époque médiévale. Et, comme Mme Enderby l’a joyeusement fait remarquer, si les choses tournaient mal, mes sous-vêtements anachroniques seraient le moindre de mes problèmes.

L’autre chose qui m’a le plus passionnée est le ton du narrateur. C’est un roman écrit à la première personne, raconté par Madeleine Maxwell. Elle a une vision des choses parfois cynique et plusieurs dialogues sont à mourir de rire (la demoiselle travaillant souvent avec des hommes, ces derniers font rarement dans la dentelle). Tous les personnages de l’institut semblent former une grande famille à la fois drôle et touchante. Et j’adore aussi le premier réflexe des personnages dans les moments critiques : boire du thé.
Je trouve cependant que la romance est de trop. Elle est très soudaine et trop à l’eau de rose pour moi. 

Ce roman fut une très belle surprise ! Malgré quelques points négatifs, j’adore son univers et ses personnages à tel point que j’ai entamé le tome 2 juste après.

Note :


Auteur : Jodi Taylor
Editeur : HC (Hervé Chopin)
Date de parution : 8 février 2018
Format : broché
Genre / thématique(s) : science-fiction
Nombre de pages : 352
ISBN : 9782357203563

Publicités

2 commentaires sur « Les chroniques de St Mary, Tome 1 – Jodi TAYLOR »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s