Vinland Saga (Tomes 4,5 & 6)

Je continue lentement mais sûrement cette série que j’affectionne énormément. Dans ces trois tomes, l’accent est mis sur l’action et les premières stratégies politiques. A la fin du tome 3, nous faisions connaissance avec le prince Knut, personnage primordial dans les différentes alliances. Mais le fils de roi que tout le monde idéalisait s’avère bien décevant… Présenté comme un pleutre, il semble pourtant évident par la mise en scène et les dialogues que ce jeune androgyne sera amené à évoluer et à véritablement peser dans la balance du pouvoir. Cela rend le tome 4 légèrement moins rythmé que ses prédécesseurs mais les suivants rattrapent amplement cela.

S’il y en a qui ne changent pas, ce sont bien Thorfinn et Askeladd. Le premier est toujours aussi assoiffé de sang et de vengeance tandis que le deuxième n’en finit pas de nous surprendre avec ses stratégies et entourloupes. C’est principalement lui pour l’instant qui dirige le scénario et la majeure partie des rebondissements qui ravissent continuellement le lecteur. A l’instar de Thorkell, le puissant général, il est un faux méchant; responsable de la mort de bien des hommes, on ne peut s’empêcher de l’apprécier pour ses talents. Askeladd a un esprit redoutable; Thorkell, une puissance physique insurmontable. A partir du tome 5, c’est une véritable course poursuite qui s’opère entre les armées des deux meneurs. Pour qui l’issu sera-t-elle favorable ? La nouvelle intervention remarquée du téméraire Thorfinn sera-t-elle celle de trop ?

Les lecteurs avides d’hémoglobine et de dessins scabreux ne seront pas déçus car les combats vikings ne se font pas dans la dentelle. Les dessins sont toujours aussi soignés que ce soit dans la dynamique des combats, les expressions des personnages ou la finesse des paysages anglais.

A ce stade d’une série de mangas, il n’est pas rare que j’observe des détails qui me dérangent, moi qui suis si difficile; mais Vinland Saga fait exception. J’aime tout dans cette épopée, des péripéties aux planches en passant par la psychologie hyper travaillée chez chaque héros.

Note :


Scénario / Dessins : Makoto Yukimura
Éditeur : Kurokawa (disponible en numérique chez 12-21)
Année de parution : 2010
Genre : seinen
Nombre de pages : 224 par tome
ISBN (du tome 4) : 9782351425114

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s