N.E.O., Tome 2 – Michel BUSSI

Le clan du château et le clan du tipi sont réconciliés ! Grâce à l’alliance de tous, les frontières de la ville et de ses environs peuvent enfin être repoussées : le monde s’ouvre désormais à eux.
Mais au-delà des grandes découvertes, des amitiés et des amours naissantes, et derrière une cohabitation en apparence sereine, Alixe, Zyzo et leurs amis devront percer de nouveaux mystères. Comment les enfants ont-ils pu survivre juste après le passage du nuage ? Quelles sont les origines des deux clans ? Qui était vraiment Marie-Lune ?
Mordélia, chassée de la ville, a conservé un objet secret qui contient peut-être des réponses à toutes ces questions. Or, habitée par une féroce volonté de survivre, elle compte bien prendre sa revanche…

J’attendais avec grande impatience la suite des aventures de Zyzo, Alixe et les autres qui m’avaient transportée dans leurs débuts.

On ne peut vraiment dire qu’il y ait des personnages principaux ce nouvel opus; dans cette communauté aussi faussement réunifiée que deux équipes de Koh Lanta, chacun a un rôle à jouer. Zyzo, Saby, Ogénor, Agnel, Chrysanthe et d’autres se retrouvent à tour de rôle au cœur de l’action. Je suis un tantinet déçue par l’évolution d’Alixe devenue totalement transparente et Mordélia qui semble avoir pour seule motivation d’être méchante.

Au cours de leurs nombreuses péripéties, nous poursuivons la découverte de la capitale, sans plus se limiter uniquement au tipi et au château. Cela donnera naissance à d’énormes révélations et toujours plus de mystères. Le principal talent de Michel Bussi est incontestablement de torturer ses lecteurs avec un suspense insoutenable et de continuer à distiller le doute à chaque rebondissement. Certes, il donne quelques réponses aux questions qui étaient restées en suspend à la fin du premier tome mais c’est pour mieux en poser d’autres. Il est tout simplement impossible dans cette lecture de se dire « je ne lis qu’un seul chapitre ».

« Quand les hommes ont inventé le train ou la voiture, ils ont cessé de marcher. Si un jour on apprenait à voler, plus aucun homme n’accepterait de se traîner sur les chemins comme un ver de terre. C’est pour cela que le progrès est dangereux… Il ne nous rend pas plus heureux, il nous rend dépendants. »

Les adolescents ont grandi et leurs problématiques aussi. Face aux découvertes sur leurs origines, des décisions cruciales doivent être prises; mais comment convaincre tout le monde dans cette paix fragile ? J’ai été transportée tout le long du livre grâce à une écriture toujours aussi fluide et une ambiance plus sombre. Malgré quelques répétitions, il se passe énormément de choses, on ne s’ennuie jamais. Le troisième va se faire attendre encore plus cruellement à cause d’un gigantesque cliffhanger (j’en avais deviné une partie mais ça ne me rend pas moins avide de connaître la suite).

Si vous aimez l’aventure, le mystère, les univers dystopiques où les humains sont à fleur de peau, cette saga est faite pour vous ! Je constate au moment où j’écris ces lignes que l’éditeur ne considère plus cette série comme young adult (comme au moment de son lancement) mais comme saga jeunesse et je suis totalement d’accord avec cela; cette histoire se savoure à partir de 12 ans et bien au-delà.

Note :

04

Auteur : Michel Bussi
Editeur : Pocket Jeunesse
Format : grand format broché
Date de parution : 3 juin 2021
Genre / thématique(s) : dystopie
Tranche d’âge : à partir de 12 ans
Nombre de pages : 607
EAN : 9782266313964

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s